L'eau, pas une priorité

Économie 2 novembre 2020

L’eau potable n’est pas une priorité

L'eau potable n'est pas une priorité pour la Commission du Conseil National.

L'amélioration de la protection de l’eau potable par le Conseil des États n’a plus lieu d’être

En Suisse, près d’un million de personnes, voire plus, boivent de l’eau qui ne sont pas conformes aux exigences légales en termes d’eau potable. Et on se demande pourquoi. La réponse est simple : l’eau contient une grande quantité de résidus de pesticides (plus que ce qu’il est autorisé), alors que la protection de l’eau potable devrait figurer à la première place des préoccupations, notamment de l’agenda politique.

« Sans aucune mesure d’amélioration au niveau du principe de précaution, d’autres cas catastrophiques comme celui du chlorothalonil seront à prévoir » dixit Eva Wyss, Responsable Agriculture au WWF Suisse. Au lieu d’appuyer cette affirmation, la majorité de la Commission du conseil national a cru bon de ne pas se concentrer sur ces améliorations qui visent une protection optimale de l’eau potable.