• Save
La journée internationale de l'ours polaire, image via Pixabay

Faune & Flore 27 février 2020

La journée internationale de l’ours polaire

L’ours polaire est, depuis longtemps maintenant, devenu un symbole du réchauffement climatique.

Le 27 février

L’ours polaire est, depuis longtemps maintenant, devenu un symbole du réchauffement climatique. Cet incroyable animal, qui suscite autant la compassion que l’admiration, s’est vu attribuer une journée mondiale en son honneur. Chaque 27 février est ainsi devenu l’occasion de mettre en lumière cet animal fascinant et l’urgence climatique actuelle.

Un rappel de l’urgence écologique

L’association Polar Bears International a créé la journée mondiale de l’ours polaire afin de pouvoir sensibiliser davantage les citoyens et les pouvoirs publics à la situation écologique actuelle. En effet, l’ours polaire est l’une des espèces les plus touchées par le dérèglement climatique. La fonte rapide de la banquise arctique prive peu à peu les ours polaires de leurs habitats naturels, au risque de mettre en péril la survie de l’espèce.

  • Save
Image via Pixabay

Protégeons les ours polaires

Ces animaux ont beau être les plus grands carnivores du monde, ils n’en demeurent pas moins extrêmement vulnérables. Bien entendu, le réchauffement climatique est la cause principale de leur disparition progressive. L’ours polaire vit sur plusieurs territoires distincts, répartis des Etats-Unis aux Canada, en passant par la Russie, le Groenland, et la Norvège. La banquise est à la fois son refuge et son territoire de chasse.

Étant un grand prédateur, l’ours polaire vit de ses parties de chasse. Comme chaque grand carnivore, l’ours polaire dépend de l’équilibre de l’écosystème de son milieu de vie. Ainsi, si la banquise disparaît, les proies se raréfient, et les ours polaires peinent de plus en plus à trouver leur nourriture. Précisons également que la banquise se réduit de 13 % environs par an, et que chaque ours polaire a besoin de manger une cinquantaine de phoques par année pour être rassasié.

  • Save
Image via Pixabay

Il est difficile de suivre l’évolution des populations d’ours polaires, puisque ces animaux sont très difficiles à dénombrer. Certaines études estiment leur nombre à 25 000 individus, tandis que d’autres, plus optimistes, estiment qu’il reste aujourd’hui près de 39 000. Les récentes études liées à l’évolution de ces chiffres annoncent que le nombre d’ours polaires dans le monde pourrait chuter de 30 % d’ici trente ans, si rien n’est fait pour les protéger davantage.

Bien entendu, le braconnage de cette espèce demeure tout aussi inquiétant. Au cours des dernières années, près de 5 000 ours polaires ont été tués lors d’activités de braconnage. Ces chiffres sont d’autant inquiétants que la chasse à l’ours polaire prend de plus en plus de popularité dans les milieux du luxe.

Les ours polaires en danger, © National Geographic Wild France

Que faire ?

La fonte des glaces étant la principale raison de la disparition des ours polaires, bien au-delà du braconnage, il est tout d’abord essentiel de freiner l’augmentation des températures à la surface du globe. Les citoyens peuvent ainsi apporter leur soutien en multipliant les gestes écologiques au quotidien. Il est aussi possible d’apporter un soutien accru aux initiatives des pouvoirs publics visant à limiter l’augmentation des températures aux 2 degrés Celsius symboliques.

Certaines associations telles que le WWF et Polar Bears International proposent également aux citoyens d’adopter un ours polaire de manière symbolique, afin de soutenir financièrement les actions menées pour la préservation de l’espèce.

Ed W.
  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap