La fonte des glace libérera des gaz à effet de serre, des virus et des bactéries / Photo Pixabay CC0

À la une 13 décembre 2018

La banquise, en fondant, libérera des virus oubliés et du gaz à effet de serre

La revue Sciences et Avenir met le doigt sur une menace effrayante. Une menace double en réalité. En fondant, la glace des sols  en Russie, au Canada et en Alaska provoquera deux graves conséquences:

1: l’accélération du réchauffement climatique en libérant es gaz à effet de serre

2: la libération de virus et de bactéries jusque là emprisonnés dans le permafrost.

Augmentation des gaz à effet de serre

Science et Avenir détaille: « Avec la hausse des températures, le permafrost se réchauffe et commence à fondre, libérant progressivement les gaz qu’elle neutralisait jusque-là. »

Virus et bactéries sortis des oubliettes

« Des chercheurs ont découvert ces dernières années deux types de virus géants, dont l’un vieux de 30.000 ans, conservés dans le permafrost. Dans ces régions arctiques, que la fonte du permafrost a rendues plus accessibles pour l’industrie minière et pétrolière, les scientifiques préviennent que certains de ces virus pourraient se réveiller un jour si les hommes remuent trop en profondeur les sous-sols » détaille la revue scientifique.