L'importance de la glace dans notre monde, image via Unsplash

Environnement 5 mars 2020

Pourquoi la glace est-elle si importante ?

On sait que la fonte des glaces s’accélère ces dernières années, ce qui n’est pas sans conséquences.

La glace joue un rôle essentiel dans la régulation climatique de la planète. Plusieurs sortes de glace et de glaciers existent, avec leurs spécificités et leurs impacts sur la vie animale, végétale, humaine.

On sait que la fonte des glaces s’accélère ces dernières années, ce qui n’est pas sans conséquences.

Les différentes sortes de glace

Les glaces sont de mer ou de terre. Celle de la mer se forme en surface, elle est présente dans les régions très froides comme l’Arctique ou l’Antarctique. C’est elle qui fait la banquise. La glace terrestre est composée d’eau douce et englobe les calottes glaciaires et les glaciers (ainsi que les rivières gelées). Cette dernière a un impact sur le niveau des océans.

La fonte de la calotte glacière © Rebecca Jackson via Futura Planet

Les glaciers sont le résultat de la transformation de la neige en glace, que l’on appelle le métamorphisme. Les calottes glaciaires sont des glaciers d’eau douce très étendus. Lorsqu’elle dépasse les 50 000 km², on appelle une calotte un inlandsis. Il en existe deux actuellement : l’un au Groenland et le second en Antarctique.

La glace, source de vie

L’eau est indispensable à la vie et, dans les glaciers d’eau, se développent des formes de vie liées à des conditions particulières. Cette biodiversité s’est adaptée à ce climat, et que ce soit pour la faune ou pour la flore.

Glacier, image via Pixabay

L’ours polaire y vit avec bonheur. Il est protégé par sa fourrure et sa couche de graisse, attrapant ses proies dans les agloos, ces trous formés dans la banquise. De plus, tout comme le manchot empereur, les baleines, les oiseaux marins, ainsi que le krill, délicieux repas des autres animaux, au départ de la chaîne alimentaire. Ainsi, tous dépendent du bien-être des banquises et des mini-lacs qu’elles produisent, pour se nourrir.

À plus grande échelle, l’être humain est également concerné. Dans le monde entier, des hommes dépendent de ces ressources pour vivre. Plusieurs millions sont d’ores-et-déjà privés de leur approvisionnement d’eau vitale. Que ce soit pour l’agriculture, le commerce, le tourisme (avec notamment les fontes des pistes skiables dans certaines parties du globe).

Une fonte rapide et inquiétante

Nous savons que la cryosphère fond à vue d’œil, et plus vite qu’on ne le prédisait il y a quelques années. En 2018, la couverture de glace a été la deuxième plus faible après 2016 et la réduction est d’environ 36 000 km² par décennie.

Des ours polaires sur la banquise, image via Pixabay

Si les glaciers des montagnes sont une petite partie de la cryosphère, ils contribuent néanmoins à faire monter encore le niveau de la mer. Toutefois, cette dernière augmente régulièrement avec le réchauffement climatique. Et nous savons que les zones inondables une fois par an le deviendront 20 fois plus et que l’érosion des berges continuera à se développer lors des tempêtes. Sans oublier l’augmentation de la population vulnérable et la salinisation des littoraux, devenant impropres aux cultures.

Ed W.