Le périple du Rhône, réalisé sans l'aide d'un brise-glace russe comme c'est le cas pour les navires de commerce, a duré 17 jours en tout. - Jonathan Bellenand - Marine nationale-AFP

Découverte & Recherche 8 octobre 2018

Un navire de la Marine Nationale traverse l’océan arctique pour la première fois

Pour le moment, seuls deux navires ont pu se glisser entre le pôle nord et la côte russe. Chacun dans un sens

Pour la première fois, sans l’aide d’un brise-glace, un navire de la Marine Nationale française a emprunté le passage nord-est, frôlant le pôle nord. Le bâtiment de soutien et d’assistance hauturier, « Le Rhône », a, pour la première fois, traversé sans brise-glace l’océan arctique d’ouest en est.

Un fort intérêt stratégique

La route du Nord-Est, qui va du détroit de Béring à la Norvège en longeant la Russie, est présentée comme une potentielle rivale à la route du Sud, qui passe par le canal de Suez, pour le commerce entre l’Europe et l’Asie. Une autre voie pourrait bientôt être ouverte, celle du Nord-Ouest, au nord du Canada. Les enjeux sont économiques mais également militaires. De nombreuses bases militaires se situent sur ces routes pour affirmer la souveraineté des Etats et sécuriser ces routes.


La fonte des glaces ouvre des voies

C’est une voie maritime nordique longeant les côtes de la Sibérie. Quelques jours plus tôt, un premier porte-conteneurs de l’armateur Maersk a accompli une traversée comparable. Le réchauffement climatique fait fondre les glaces et ouvre de nouveaux passages. Le phénomène permet donc aux navires d’emprunter plus souvent des voies maritimes jusqu’à présent dangereuses car prises par les glaces. La marine marchande est très intéressée par ces nouvelles possibilités qui lui permettrait de gagner du temps. Les navires militaires et scientifiques sont aussi concernés par ce passage maritime nord-est, proche du pôle Nord.

Slalom entre les icebergs

Le navire de la marine française a quitté le port de Tromsø, au nord de la Norvège, le 1er septembre. Il a ensuite parcouru les mers formant l’Arctique russe avant de franchir le détroit de Béring entre la Russie et l’Alaska. Il a atteint, le 17 septembre, le port de Dutch Harbor, dans les îles Aléoutiennes, au large de l’Alaska. En 1991, le navire français polaire L’Astrolabe avait réussi cette prouesse à 6 mètres derrière un brise-glace russe.

Une première mondiale pour un porte-conteneurs

Le tout premier navire, toutes sortes confondues, à avoir traversé la route maritime nord est un porte-conteneurs de la compagnie danoise Maersk. Le Venta Maersk, chargé de poisson congelé, a emprunté la route dans le sens inverse au navire de la Marine française. Ce nouveau bateau, à étrave droite et coque renforcée, a été spécialement conçu pour naviguer dans les zones polaires. Le leader mondial du fret maritime avait exprimé dès novembre 2017 son intérêt pour la route du Nord.

Gaëlle Richard