Danger ou pas

À la une 16 novembre 2020

Un dépôt de méthane gelé au fond de l’Arctique se libère

Des niveaux élevés de ce puissant gaz à effet de serre ont été détectés jusqu’à une profondeur de 350 mètres dans la mer de Laptev, près de la Russie.

Une équipe scientifique russo-suédoise a observé des concentrations de méthane extrêmement élevées en mer de Laptev, dans l’océan Arctique. Cela serait selon eux le signe de l’amorce du dégel des dépôts de ce puissant gaz à effet de serre. Mais d’autres scientifiques déplorent un alarmisme injustifié, alors que les données scientifiques précises n’ont pas été discutées et publiées.