Pêche 17 décembre 2018

L’Ifremer fait passer un test d’effort aux daurades de Méditerranée

[vidéo]

L'Ifremer veut comprendre le comportement des daurades, ressource importante en Méditerranée, en cas de réchauffement climatique

Les chercheurs de l’Ifremer de Palavas font passer des test d’effort à des daurades. Non pas pour les entraîner au marathon mais pour analyser leur comportement. Objectif: déterminer comment elles réagiront en cas d’augmentation du niveau de température des lagunes.

Car:

  1. le réchauffement climatique induit une grimpée des températures des eaux
  2. les dorades représentent la première ressource pour la petite pêche méditerranéenne

Donc le changement climatique pourrait impacter les modes de déplacements de cette espèce phare dans les lagunes.

Pour cela, les chercheurs leur posent un capteur du rythme cardiaque et place le poisson dans un tunnel de nage pour un test d’effort. Ils étudient les liens entre vitesse de nage, consommation d’oxygène, rythme cardiaque en fonction des températures.

Une fois sur le terrain, les scientifiques vont étudier la manière dont bougent les daurades en fonction des températures et ainsi prévoir leur adaptation.

Au final, ils devraient parvenir à savoir si les daurades vont fréquenter ou non les lagunes si les températures augmentent.