Dossier 7 février 2019

Greenpeace classe les marques de thon en boîte

Greenpeace publie son classement de douze marques de thon en boîte orientées vers une pêche durable

Consommer du thon, plus largement du poisson, est un acte militant. Pour éclairer le consommateur, Greenpeace publie son classement des marques de thon en boîte selon leur engagement dans la pêche durable.

Source: Greenpeace, 2017

« Un net progrès vers plus de durabilité »…

Lors de la publication de son classement des marques de thon en boîte, en 2017, Greenpeace soulignait le  » net progrès du marché français vers plus de durabilité ». Pour établir son classement, l’ONG a étudié les douze plus grandes marques françaises. Elle s’est attachée à comparer l’impact environnemental de la technique de pêche, l’état des stocks et la politique d’approvisionnement de la marque.

On remarque que la marque Petit Navire, étrillée dans l’émission Cash Investigation de France 2, se place en milieu de classement, estampillé par Greenpeace comme une marque étant « sur la bonne voie ».


Greenpeace constate que les marques de commercialisation de thon s’engagent dans une voie de progrès. « La plupart des marques ont opéré un changement concret dans leur politique d’approvisionnement, explique Greenpeace, en réduisant leur recours aux dispositifs de concentration de poissons et en diversifiant les stocks de thon pour ne pas reposer uniquement sur les plus menacés. »

… « Trop tôt pour se réjouir »

Néanmoins, l’organisation souligne, par la voie de Edina Ifticène, chargée de campagne océans à Greenpeace France, que « les méthodes de pêche destructrices sont encore trop employées et entraînent la prise de thons juvéniles ainsi que d’espèces menacées ».  Elle estime que la technique de pêche au thon la plus respectueuse de l’environnement est la pêche à la canne. Or, elle « peine toujours à s’implanter sur le marché français et demeure la spécificité des marques les plus avancées dans une politique de durabilité ».

Gaëlle Richard