fbpx
Un poisson-clown dans un aquarium / Image libre de droits

Lifestyle 24 juillet 2019

Un aquarium ? Oui, mais éthique !

Découvrez nos conseils pour assurer le bien-être de ces animaux si fragiles !

Installer un aquarium chez soi semble être le bon compromis si l’on ne souhaite pas s’investir dans l’achat d’un chien ou d’un chat. Esthétiques, apaisants, et faciles d’entretien, les aquariums ont tout pour plaire ! Il existe cependant plusieurs règles à respecter, afin d’allier le plaisir à l’éthique. Suivez le guide !

Comment choisir les poissons pour un aquarium éthique ?

Si vous avez décidé de franchir le cap et d’installer chez vous un bel aquarium, rempli d’espèces colorées, la prudence est de mise. En effet, bien que la réglementation CITES (réglementation internationale en matière de commercialisation d’espèces sauvage) soit intransigeante sur le commerce d’espèces sauvages, de nombreux animaleries peu scrupuleuses n’hésiteront pas à vous proposer des poissons non-conformes aux réglementations.

Il est ainsi recommandé de s’informer en profondeur sur le sujet avant d’effectuer votre achat final. N’hésitez pas à multiplier les visites dans les animaleries ainsi qu’à interroger les vendeurs afin de vous assurer de leur sérieux. Il est préférable de choisir des poissons issus de l’élevage, et de fréquenter plusieurs bourses aux poissons d’aquarium, et cela, pour plusieurs raisons. Méfiez-vous des lieux proposant des poissons présents en surpopulation dans des aquariums trop petits, ainsi que des poissons aux couleurs un peu trop vives, bien souvent injectés de pigments de couleur, et donc possiblement malades. N’hésitez pas à accueillir chez vous un poisson disponible dans un refuge animalier, afin de rendre votre geste encore plus éthique.

 

 

Comment soigner mes poissons ?

Il est important de savoir que, contrairement à la croyance populaire, les poissons sont des êtres intelligents et sensibles. Chaque poisson a sa personnalité propre, et est capable de reconnaître la personne qui le nourrit.

Choisissez un grand aquarium de forme rectangulaire, permettant aux poissons d’y évoluer à leur aise. Installez un filtre ainsi qu’une pompe : leur absence entraînerait l’asphyxie de vos poissons, et donc une mort lente et douloureuse. Ne cédez pas à la tentation de vous procurer des plantes ou décorations en plastiques, qui contamineront l’eau ainsi que les spécimens y vivant. Privilégiez les plantes aquatiques naturelles, et aménagez l’espace de manière à proposer diverses cachettes à vos poissons. Renseignez-vous également en profondeur sur leurs habitudes alimentaires, afin de leur proposer une nourriture adaptée en nutriments et en quantités journalières.

Ed.W