Le mystère du plastique disparu... Image via Pixels

Insolite 14 avril 2020

Le saviez-vous ? Le mystère du plastique disparu

Parmi les 8 à 12 millions de tonnes de déchets plastiques qui viennent s'ajouter à la pollution des océans : on n'en retrouve que 250 000 tonnes à la surface.

Non, ceci n’est pas un article sur la mythologie mais bien sur un sujet brulant de l’actualité contemporaine. Le plastique est le nouveau fléau des océans.

Alors… Le saviez-vous ?

1. Quelques chiffres sur le plastique

« Chaque minute, l’équivalent d’un camion poubelle de plastique est déversé dans l’océan.  Ces dix dernières années dans le monde, l’industrie a produit plus de plastiques que durant les 100 années précédentes. Nous produisons en moyenne 300 millions de tonnes de plastiques par an et on estime qu’entre 8 et 12 millions de tonnes finissent dans nos océans. »

Greenpeace
Les déchets plastiques déversés dans les océans © Rich Carey

Ces chiffres alarmants qui se comptent en millions de tonnes donnent à réfléchir. L’action de l’humain sur notre planète depuis l’industrialisation est devenue une bombe à retardement sur le point d’exploser. L’ampleur de cette pollution sur le monde marin est exceptionnellement élevée et il est urgent d’agir.

2. 99 % du plastique dans l’océan disparaît

Parmi ces 8 à 12 millions de tonnes de déchets plastiques qui viennent s’ajouter à la pollution des océans : on n’en retrouve que 250 000 tonnes à la surface. C’est un mystère ! Mais où peuvent-bien passer toutes ces tonnes de déchets plastiques ?

En effet, ce sont près de 99 % des plastiques versés dans l’océan qui disparaissent chaque année. On peut penser que certains coulent vers le fonds marins, d’autres peuvent subir ce qu’on appelle l’érosion ou encore sont attaqués par les bactéries et sont détruits. Mais ces derniers sont loin de représenter les 99 % disparus…

Une tortue avalant un sac plastique, image via Le Point

3. Le retour à la terre

Il existe plusieurs théories et versions selon les différentes recherches. Si certains ont examiné différents fragments et en ont conclu que la plupart des déchets plastiques coulent lentement vers les profondeurs pour se détériorer peu à peu, d’autres pensent différemment.

C’est le cas de l’océanographe Éric Van Sebille, venant de l’université d’Utrecht. Selon ses recherches, ce que l’on nomme les décharges flottantes à base de plastiques de tout type, reviendraient doucement vers la terre. Ils ne couleraient pas vers le fonds marins mais seraient de retour sur les rivages. Si cette théorie semble logique, elle est tout de même à pousser et à vérifier scientifiquement.

Cela pourrait-il résoudre le mystère du plastique disparu ? Si le plastique n’est plus présent dans les océans, peut-être est-il tout simplement revenu sur le littoral…

Aurore Mailhes