L'application BoatOn aide les plaisanciers à gérer l'entretien de leur bateau / Photo BoatOn

Nautisme 26 décembre 2018

La start up BoatOn, en plein développement, recrute

La toute jeune société d'aide à la gestion d'un bateau recrute pour faire face à la demande des 2.000 utilisateurs après 6 mois d'existence

La start up bordelaise BoatOn se développe vitesse grand V. Elle a créé une application pour aider les propriétaires de bateaux à gérer l’entretien. Ne pas oublier la révision du moteur, trouver une place pour l’hivernage ou dégoter un bon professionnel à côté du bateau. Créée en avril 2018, l’application mobile compte, en décembre, 2.000 utilisateurs. Quatre personnes y travaillent et la société recrute deux personnes: un profil développement intelligence artificielle et un commercial. Les deux seront basés à Bordeaux avec le reste de l’équipe, à la Cité numérique de Bordeaux.

Quatre services aux propriétaires

« Les propriétaires de bateaux se plaignent des délais d’intervention des professionnels et du prix alors qu’à l’autre bout de la chaîne, les professionnels se plaignent que les plaisanciers se réveillent tous en avril, constate Bertrand Gerbaud-Morlaes, fondateur de BoatOn . Donc, j’ai voulu créer un outil pour améliorer des deux bouts de la chaîne. » Il s’agit d’une application mobile, du genre carnet d’entretien où les équipements du bateau sont listés. Premier service, l’appli envoie des alertes lorsqu’il faut anticiper les demandes un mois avant. Deuxième service: elle effectue, à la place du propriétaire, les demandes d’intervention auprès des professionnels. Le plaisancier appuie sur « envoyer sa demande » et l’application envoie une demande de devis aux cinq meilleurs professionnels proches du batea,. Ensuite, ceux-ci n’auront qu’à cliquer sur un bouton pour envoyer un retour de devis directement sur l’application. Le troisième service est « a priori unique au monde » selon le fondateur. « Nous avons mis en place un moyen pour augmenter l’offre de stationnement des bateaux. C’est un système sécurisé de mise à disposition de terrains libres et inutilisés. Pour cela, on travaille avec des mairies ou des particuliers. » Enfin, quatrième service: BoatOn se veut également courtier en assurances.

Le nautisme s’ouvre au digital

« Il y a peu encore, le monde du nautisme était fermé au digital, témoigne Bertrand Gerbaud-Morlaes. Des applis comme Samboat  ou ClickandBoat ont bien défriché le terrain et modernisé les pratiques. On sent que beaucoup de plaisanciers sont ouverts aux nouvelles technologies. Surtout dans les zones Bretagne Sud et Méditerranée. Le Sud Ouest demeure plus lent en terme de prise de conscience de son potentiel nautique et maritime ».

BoatOn a égalemen tcréé un site internet pour les professionnels. « Le but est de leur faire économiser 30% des tâches administratives. L’objectif est de leur donner de la visibilité sur leur calendrier, canaliser le flux des demandes dans la région et leur donner les moyens d’y répondre au moment où ils le souhaitent. »

BoatOn prévoit de nouvelles offres et de nouveaux développement dans l’enrichissement de son offre de service. Elle devrait les mettre en place au printemps prochain. Pour souffler dignement sa première bougie d’anniversaire.

Gaëlle Richard