SamBoat loue des voiliers et des bateaux à moteur via sa plateforme / Photo SamBoat

Économie 15 novembre 2018

Dream Yacht Charter rachète SamBoat et devient leader mondial

On dit de Dream Yacht Charter que la société rêve de devenir "l'Amazon" de la mer

Dream Yacht Charter vient de racheter la start-up bordelaise SamBoat. Pour cela, elle s’est alliée à NextStage Capital afin d’effectuer une levée de fonds et acquérir SamBoat.

Evolution vitesse grand V

Le marché de la location de bateaux, voiliers ou à moteur, n’a que trois ans. Il travaille de particulier à particulier ou avec des professionnels. Il évolue vitesse grand V. Jusqu’à présent, deux principales plateformes de location se trouvaient en compétition: Click and Boat et SamBoat.

Début novembre, le leader mondial de la pratique nautique, Dream Yacht Charter, fondé aux Seychelles, a annoncé avoir racheté la start-up bordelaise SamBoat. Cela permet au leader d’ajouter une corde à son arc, celle de la location de bateaux, souvent à la journée entre particuliers ou pas, partout dans le monde mais surtout par Internet.

Un marché jeune et déjà structuré

Le marché de la location de bateaux, surtout de voiliers, est passé, en 3-4 ans, de ses balbutiements à des rachats d’entreprises de plusieurs millions d’euros. Si, au début, les propriétaires se montraient frileux à l’idée de louer leur bateau, ils en ont vite compris l’intérêt financier. A partir de là, les entreprises, déjà présentes et prêtes à entrer dans la mêlée n’avaient plus qu’à transformer l’essai.

La location de bateaux a le vent en poupe, surtout bateaux à moteur, plus faciles à utiliser / Photo SamBoat via Facebook

Un seul « gros » concurrent: Bénéteau

Ne reste plus, dans cet univers, comme importante plateforme « indépendante » que Click and Boat. Quant à la concurrence, Dream Yacht Charter pourrait rencontrer sur sa route le groupe Bénéteau avec Band of Boats, une « plateforme communautaire de services destinée aux amoureux de la mer » pour louer, vendre ou acheter.

Gaëlle Richard