Le mal de mer, image via Pixabay

Insolite 9 avril 2020

Le saviez-vous ? Le mal de mer

Victime ou pas du mal de mer, on sait tout de quoi il en retourne ! Mais… Le saviez-vous ?

1. Un mal des transports

Le mal de mer n’est rien d’autre qu’un mal des transports…en mer ! À la différence d’un train ou d’une voiture, même sur une mer calme, un bateau bougera et tanguera toujours un tant soit peu. Il ne sera jamais parfaitement immobile et c’est ce mouvement qui pourra cause nausées, vertiges, maux de tête, sueurs froides…

Couverture du mensuel Guérir de juillet 1934. © Kharbine-Tapabor

2. Une question d’équilibre

Lorsque l’on bouge, notre corps doit s’adapter à son nouvel espace. Et pour rester debout, le corps doit prendre conscience du mouvement puis déclencher une réaction appropriée pour enfin rétablir son équilibre. Les yeux, l’oreille interne ainsi que les muscles et tendons entrent en jeu.

Par conséquent, lorsque l’engin sur lequel on est se met à bouger, ce sont de toutes nouvelles sensations qui se manifestent ! Cela peut donc amener à un malaise avant de retrouver son équilibre…

3. La règle des « 4F »

A bord d’un « packet ship » entre la France et l’Angleterre, vers 1830. © Mary Evans Picture Library

Il existe quatre facteurs aggravants du mal de mer, à éviter à tout prix si l’on y est sujet :

  • Froid : soyez couverts
  • Faim : n’ayez pas le ventre vide et prévoyez une barre de céréales
  • Frousse : ne pas paniquer et communiquer
  • Fatigue : s’allonger le plus près possible du centre de gravité du bateau
  • Un petit dernier –> Soif : penser à boire plus que d’habitude

Si ces règles ne sont pas respectées, préparez-vous à passer un très mauvais voyage.

4. Comment l’éviter ?

Pour éviter le mal de mer il est important tout d’abord de respecter la règle des « 4F ». Vous pouvez également participer autant que possible à la marche du bateau car être actif réduira les mauvaises sensations. Il est utile de fixer un point d’horizon le plus lointain et le plus fixe possible pour rester stable.

Pour finir, il est conseillé de ne pas ingérer d’alcool avant son départ, d’éviter les aliments tels que le poisson mariné, le chocolat… ou vous pouvez encore porter des lunettes spécifiques de type boarding ring.

Lunettes contre le mal de mer, © boardingglasses.com
Aurore Mailhes