La puissance de l'Océan, image via Unsplash

Économie 21 décembre 2019

La puissance économique de l’Océan est pharamineuse

  • 2.500 milliards de dollars américains : le PIB annuel mondial des océans.
  • 2.900 milliards de dollars américains : le PIB annuel de la France.

Ces deux chiffres sont la claire indication du potentiel économique formidable que constituent les océans. Néanmoins, cette richesse est en danger de disparition du fait de la pollution grandissante.

L’Océan dans le TOP 10, ©WWF

Le PIB des océans équivaut au 7e PIB mondial

Les activités océaniques qui englobent la pêche, le tourisme maritime, le transport sur mer, la recherche sous-marine,… et toute l’économie qui gravite autour rapportent en effet 2.500 milliards de dollars US par an, d’après une étude de l’organisation Worldwildlife. À titre de comparaison avec les produits intérieurs bruts des pays, l’Océan se situe au niveau de la 7e place mondiale en terme de richesse produite, avant le Brésil.

Quelles sont les richesses annuelles exploitées ?

Les richesses produites par l’Océan, ©Consultancy

Dans son étude, l’association WWF estime le capital des océans à 24.000 milliards de dollars américains. À commencer par le potentiel de la flore et de la faune marine : les coraux, la mangrove, les poissons et la végétation sous-marine représentent en effet un tiers de la richesse océanique. Le transport maritime y participe pour environ 22 %, tandis que les activités touristiques mènent le bal, puisqu’elles sont valorisées à 7.800 milliards de dollars US, soit plus de 32 % des ressources maritimes globales.

Le capital est-il valorisé ?

Les auteurs du rapport WWF ajoutent que certaines ressources ne sont pas aisément estimables. Beaucoup d’entre elles dépendent de la bonne santé des océans. Ils souhaitent ainsi mettre un coup de projecteur sur l’importance économique de l’Océan au regard de la survie de l’humanité, tout en pointant le fait que les mesures de protection des fonds sous-marins ne sont pas suffisamment présentes dans les politiques publiques.

Les mesures publiques préconisées, ©WWF

L’Océan est dans le top 10 des riches économies mondiales

En comparaison avec les PIB des puissances économiques de la planète, l’Océan occupe la septième position. Afin qu’il puisse maintenir son rang, voire l’améliorer il faut en sauvegarder les ressources. À défaut les deux-tiers de celles-ci viendraient à disparaître, entraînant de graves conséquences sur les autres PIB ! Le classement des économies mondiales par PIB annuel, est le suivant :

  • 1- États-Unis  : 17,4 M$
  • 2- Chine : 10,4 M$
  • 3- Japon : 4,8 M$
  • 4- Allemagne : 3,8 M$
  • 5- France : 2,9 M$
  • 6- Royaume-Uni : 2,9 M$
  • 7- L’Océan : 2,5 M$
  • 8- Brésil : 2,2 M$
  • 9- Italie : 2,1 M$
  • 10-Russie : 2,1 M$
Les richesses de l’Océan doivent être sauvegardées, image via Unsplash

Le PIB de l’Océan rapporte ainsi chaque année plus que la richesse cumulée de 140 pays de la planète ! Sauvegarder ces richesses et ces sources de revenus n’est possible qu’à condition de mener des politiques publiques de sauvegarde de l’environnement et de réduire drastiquement la surexploitation des océans. Cela est d’autant plus urgent à mettre en œuvre que la dépendance économique de l’humanité est importante vis à vis de cet immense espace maritime. En sous-estimer l’impact risquerait de mettre en péril les équilibres de nos vies.

Ed. W.