fbpx
Pêche, image via Pixabay

Patrimoine 21 novembre 2019

La journée mondiale des pêcheurs artisans et des travailleurs de la mer

Le 21 novembre 2019 est célébrée la journée mondiale des pêcheurs artisans et des travailleurs de la mer. Retour sur une journée particulière qui met en valeur des métiers rudes et beaux tout autour du globe.

©leral

Une organisation pour ces professions de la mer

C’est en 1997, à New Delhi, en Inde, qu’est lancée la journée mondiale, par des pêcheurs originaires de 33 pays. Face à la dureté et la précarité de leurs conditions de travail, à la concurrence de pratiques dangereuses qui les mettent en difficulté, et surtout à la faiblesse de leur représentation syndicale, les petits métiers de la mer fondent alors le forum mondial des pêcheurs et des travailleurs de la pêche. Leur objectif est assez simple : donner plus de poids et de visibilité à ces professions souvent oubliées et marquées par leur individualisme, en pariant sur la force du regroupement socioprofessionnel. Cet impératif est d’autant plus urgent que les enjeux de la pêche s’internationalisent, en témoignent les heurts entre pêcheurs français et britanniques sur les gisements de coquilles Saint-Jacques en août 2018.

Ce forum mondial est composé de quarante et un regroupements professionnels nationaux :

  • sénégalais (le Collectif national des pêcheurs artisans du Sénégal),
  • chiliens (la Confédération nationale des pêcheurs artisans du Chili),
  • mexicains (Le réseau national des pêcheurs du Mexique),
  • canadiens (l’Union des pêcheurs des Maritimes),
  • indiens (le Forum national des travailleurs de la pêche).
© Right to food and Nutrition

Des objectifs sociaux, économiques et écologiques

Le forum mondial des pêcheurs et travailleurs de la pêche, liés à cette journée mondiale, a donc à la fois pour mission d’obtenir des conditions de travail et de rémunération dignes pour les travailleurs de la mer et de sauvegarder les ressources naturelles pour les générations à venir, condition de leur survie économique.

Face aux modes de pêche destructeurs, au tourisme de masse galopant et à la pollution accélérée des mers et des océans, les métiers traditionnels et artisanaux de la mer sont fortement menacés. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO), 33% des stocks de pêche mondiaux sont surexploités, et 66% sont exploités à leur maximum. En Atlantique Nord, 99,9% de la morue a disparu, tandis qu’en Afrique de l’Ouest, c’est 80% des mérous qui sont manquants. Cette surpêche est largement due aux techniques modernes et destructrices.

La journée mondiale des pêcheurs artisans et des travailleurs de la mer est donc une journée écologique et sociale en ce qu’elle défend des modes de vie et de travail mis en danger par la pollution et le réchauffement climatique.

©JMCTelQuel
Ed. W.