Le surf aux JO de Tokyo 2020 ©Anton Repponen via Unsplash

Glisse 14 décembre 2019

JO de Tokyo 2020 : quels sont les surfeuses et surfeurs actuellement qualifiés ?

Maui Pro d’Hawaï étant terminé pour les femmes, on connaît maintenant les noms des surfeuses qualifiées pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

C’est l’occasion de faire le point sur les surfeuses et surfeurs engagés, ainsi que ce que l’on peut encore attendre pour les dernières places qui seront bientôt distribuées.

Rappelons que ce sera la toute première fois que ce sport sera représenté aux Jeux Olympiques.

Côté femmes

Image ©geocaching.com

L’Australie voit se qualifier Sally Fitzgibbons et Stephanie Gilmore. Pour le Brésil, nous notons la présence de Silvanna Lima et Tatiana Weston-Webb, ainsi que Brisa Hennessy pour le Costa Rica.

Les deux Américaines Carissa Moore et Caroline Marks ont elles également reçu leur ticket pour la célèbre compétition, soufflant la place à Lakey Peterson qui a dû renoncer au titre mondial lors du Maui Pro.

Sont également qualifiées :

  • Johanne Defay pour la France
  • Bianca Buitendag pour l’Afrique du Sud
  • Anat Lelior pour Israël
  • Shino Matsuda pour le Japon
  • Ella Williams pour la Nouvele-Zélande
  • Daniella Rosas pour le Pérou

Côté hommes

Image ©lanzarotesurf.com

La liste actuelle, qui sera complétée ce mois-ci, est pour l’instant celle-ci :

  • Jérémy Florès pour la France
  • Jordy Smith pour l’Afrique du Sud
  • Kolohe Andino pour les États-Unis
  • Kanoa Igarashi et Shun Murakami pour le Japon
  • Ramzi Boukhiam pour le Maroc
  • Billy Stairmand pour la Nouvelle-Zélande
  • Frederico Morais pour le Portugal

Les Français de la toute première olympiade de surf

Jérémy Florès et Johanne Defay se sont qualifiés en octobre dernier, à Peniche. Ils représenteront donc la France pour la toute première olympiade du surf aux Jeux Olympiques. Il y entre en effet à Tokyo comme « sport additionnel ».

Le comité d’organisation Paris 2024 se réserve le droit de ne pas représenter ce sport lors de son édition, les lieux de compétition pouvant être choisis étant loin de la capitale.

Les épreuves seront sous forme d’une compétition de shortboard, avec autant de femmes que d’homes engagés, soit 20 chacun. La compétition se déroulera sur 4 journées.

Encore quelques tickets à distribuer

Image ©mpora.com

Côté hommes, il faudra attendre le Billabong Pipe Master, qui aura lieu entre le 8 et le 20 décembre prochains, afin de connaître les prochains qualifiés. Pour le Brésil, trois surfeurs sont qualifiables : Italo Ferreira, Gabriel Medina et Filipe Toledo.

La deuxième place française se jouera entre Michel Bourez et Joan Duru.

Les toutes dernières places seront gagnées à l’issue des Mondiaux ISA 2020.

Ed. W.