Quelle planche de surf choisir ? Image via Unsplash

Lifestyle 18 février 2020

Tips pour bien choisir sa planche de surf

À l’origine de la création du sport, c’était une simple planche taillée dans du bois ou dans l’écorce d’un arbre. Aujourd’hui, la planche de surf a évolué au fil du temps. Le matériel utilisé est aujourd’hui à la fois léger et résistant. Le choix du bon équipement dépend essentiellement du niveau du surfeur. Du shortboard au longboard, il existe divers matériaux de construction et différentes shapes de planches de surf. Voici nos tips, selon que vous soyez petit mousse débutant ou compétiteur professionnel.

Comment une planche de surf est-elle fabriquée ? © Discovery Channel

Quelle planche de surf pour un débutant ?

Il est recommandé à un rider débutant, d’opter pour une planche conçue en mousse de polystyrène. Ce matériau cumule de nombreux atouts : une bonne capacité de flottabilité rend la planche relativement stable. Cela permet de rassurer le surfeur néophyte, qui se sent ainsi davantage en sécurité. De plus la mousse représente un danger moindre pour les autres an cas de collision.

Planche mini-malibu, © Mundo Surf

Il est important de débuter avec une planche qui dispose d’un grand volume, telle que le Mini-Malibu. Ce modèle d’une longueur respective de 7’2 et 8′, soit 2,20 m et 2,40 m ont une grande portance sur l’eau. Le Longboard est une autre alternative pour les premiers surfeurs. Grâce à un très grand volume qui se traduit par une bonne capacité de flottaison, afin de progresser au niveau de la rame et du take-off. Choisir parmi ces différents shapes est la solution idéale pour s’essayer aux vagues faciles en toute quiétude. Le longboard peut tout-à-fait correspondre à des surfeurs professionnels et de haut niveau, c’est une discipline à part.

Quelle planche de surf pour un amateur?

Un rider occasionnel, mais qui a déjà un peu de pratique derrière lui, peut choisir une planche en PU ou en époxy. La première est à base de mousse en polyuréthane laminée à l’aide de tissus en fibre de verre et de résine en polyester. Tandis que le deuxième type de matériau est constitué d’un mélange de mousse de polystyrène, de fibres de verre et de résine époxy. L’aboutissement est un matériel solide, plus léger que la planche PU et plus rapidement réactif.

Planche Évolutive, © Bic Sport

Le surfeur intermédiaire va faire son choix parmi deux types de shapes. Ceux qui souhaitent privilégier la flottabilité et la stabilité vont opter pour l’Evolutive : avec une dimension comprise entre 6′ et 7’2, elle se situe à mi-chemin du confortable Mini-Malibu et du nerveux Shortboard. Facile à la rame, elle autorise la prise de toutes les vagues, hormis les creuses, ces dernières exigeant un rocker prononcé. Les amateurs qui ont pour idée de progresser rapidement peuvent se tourner vers le Fish. Cette grande planche aux larges nose et tail, est la rampe parfaite de lancement à l’assaut des petites vagues, tout en offrant des qualités de maniabilité très proches de celles du Shortboard.

Quelle planche de surf pour un professionnel ?

Les experts ont l’embarras du choix en fonction de leur style de ride. Celles et ceux qui recherchent surtout la performance s’équipent de planches en polystyrène ou en époxy.

Planche shortboard, © Standon Liquid

Les professionnels utilisent généralement des Shortboards sur-mesure qui ne peuvent se manier qu’avec beaucoup d’habileté, mais qui offrent des qualités de nervosité et de vitesse. Ceux qui cherchent les sensations de « gros surf » se rabattent sur les Guns. Cela leur permet d’affronter les grosses vagues. Tandis que les riders qui ont un bon niveau, mais qui conservent une marge de progression, peuvent aussi choisir la planche de surf Hybride. C’est une alliance des qualités du Fish et du Shortboard, à savoir aisance à la rame, parfaite maniabilité et adaptable à toutes les configurations de vague.

Ed W.