Une épave sur la plage du Grand Crohos au Cap Ferret / Photo de Xavier Ketschker Via ladepechedubassin.fr

À la une 26 mars 2019

Une épave refait surface en Gironde

La tempête Gabriel de fin janvier 2019 au large du Cap Ferret, en Gironde a atteint des hauteurs de houle impressionnantes, jusqu’à 13 mètres. Les dernières grandes marées de février étaient accompagnées de vagues de submersions. Il n’est donc pas surprenant que la mer ainsi brassée fasse resurgir une épave du fond des mers.

Des débris sur la plage du Grand Crohot

C’est en se promenant sur la plage du Grand Crohot au Cap Ferret que Xavier Ketschker a découvert des morceaux de bois et de fer. D’après Patrick Ragot (plongeur du Groupe de recherches archéologiques sur le Mur de l’atlantique secteur Arcachon Gramasa), il semblerait que ces débris viennent d’un engin de travail ou d’un ponton-barge. L’analyse des morceaux récupérés permettra peut être d’éclaircir un des nombreux mystères qui nous viennent des entrailles de l’océan.

Une Côte chahutée par les vents

Cette côte atlantique ouverte aux vents et marées a souvent été le témoin de naufrages, surtout avant la construction du premier phare décidée en 1833. A cette époque, la pêche extérieure était « la plus périlleuse qui existe, témoins les naufrages qui viennent tous les ans décimer les marins d’Arcachon ». Aujourd’hui, certains artistes font de ces morceaux de bois échoués des œuvres d’art qui racontent ainsi une nouvelle histoire.

 

 

Ed.W