Les secrets de la zone crépusculaire, image via Unsplash

Faune & Flore 16 mars 2020

Les secrets de la Twilight Zone

Cette zone est sombre et froide mais grouille de vie...

La Twilight zone ou zone crépusculaire : mais qu’est-ce que c’est ?

La Twilight zone ou zone crépusculaire océanique est situé dans les profondeurs des océans. Elle est plus exactement entre 200 m et 1 000 m en dessous du niveau de la mer. Cette zone est sombre et froide mais grouille de vie. On y trouve toutes sortes d’animaux de toutes tailles variant du microscopique au plus grand de la planète ! Certains d’entre eux produisent de la lumière, encore appelée bioluminescence.

Que sait-on sur la Twilight zone ?

La zone crépusculaire regorge encore de secret. En effet, les scientifiques estiment que sa population est supérieure à ce que l’on pensait, dix fois plus environ.

Image via Unsplash

Toutefois, nous avons que la vie dans ces eaux se compose d’éléments aussi divers que variés : plancton, poissons, animaux gélatineux, crustacés, calmars, pour les espèces que l’on connaît. Il en reste beaucoup à découvrir.

Certains animaux habitant la Twilight zone produisent leur propre lumière. Cela leur permet de se protéger de leurs prédateurs mais également d’attirer leurs propres proies.

Si certains de ces poissons et autres bactéries ne quittent jamais ces profondeurs, il a été prouvé, par marquage satellite, que les grands mammifères marins et autres prédateurs plongent régulièrement dans les eaux médianes (autre nom de la Twilight zone) pour se nourrir.

La Twilight Zone, © Science & Vie Junior

Pourquoi est-elle si importante ?

La zone crépusculaire est très importante aussi bien pour les océans en soutenant ses réseaux trophiques, mais également avec ses liens avec la surface. En effet, les poissons (et autres animaux marins) morts coulent vers ces eaux pour nourrir les animaux des profondeurs. Le transfert de carbone que cela génère : 25 % du dioxyde de carbone est absorbé par les océans de la surface vers les profondeurs. On évalue d’ailleurs à 90 % la teneur de ce carbone restant en Twilight zone. Une lutte naturelle contre l’effet de serre.

La richesse de la vie en zone crépusculaire vient également en soutien à l’économie humaine. En effet, La migration des petits organismes vers la surface est un fonds de commerce pour les industries (nourriture pour animaux, soutien de l’aquaculture, fabrication d’huiles, etc.) et semble être un énorme garde-manger que l’on n’exploite pas encore puisque les impacts sur cette biodiversité et l’équilibre des fonds marins nous sont, à ce jour, étrangers.

Image via Unsplash

En résumé, nous savons que cette zone a énormément de potentiels pour la sauvegarde de la planète mais que son exploration a encore énormément de choses à nous apprendre.

Ed W.