Les rives du lac Tanganyika / Photo Sylvain Coudougnan

Environnement 1 mai 2018

Plongée dans le lac Tanganyika, deuxième plus grand du monde

[LA CARTE BLANCHE de...]

... Sylvain Coudougnan, étudiant en biologie à l'Université de Bordeaux et plongeur

Kigoma … Ce nom, peu évocateur pour beaucoup, l’est pourtant énormément pour moi … Il l’est également pour nombre d’aquariophiles, ou plus précisément encore, pour les « tanganyikophiles », ou passionnés du lac Tanganyika.

Sylvain Coudougnan en plongée / Photo S. C.

Le lac Tanganyika est l’un des grands lacs d’Afrique, c’est le deuxième plus grand par la surface, après le lac Victoria, le troisième par le volume, après la mer Caspienne, et le deuxième par la profondeur après le lac Baïkal. C’est aussi le plus long lac d’eau douce du monde.

• Quelques caractéristiques de ce lac:

-superficie: 32 900 km carré
-longueur: 677 km
-largeur: 72 km
-altitude: 775 m:
-pression atmosphérique à la surface: 0,9225 bars
-équivalence plongée à 40 mètres en mer = 44 mètres dans le lac
-vitesse de remontée: 9 mètres/minute. Pour les paliers, nous utiliserons la formule: profondeur palier = profondeur des paliers en mer x (pression atmosphérique lac/pression atmosphérique mer). En réalité, ces données théoriques sont utiles dans le sens où il est toujours bon de planifier ses plongées et d’en connaître les caractéristiques (d’autant plus que nous n’avons pas forcément l’habitude de plonger en altitude…), mais elles seront directement intégrées via l’ordinateur de plongée (penser à le programmer…). Personnellement, j’aime bien comprendre les mécanismes, ça peut éviter les soucis et nous ne sommes jamais à l’abri d’une panne d’ordinateur…
-profondeur maximale: 1471 mètres
-profondeur moyenne: 570 mètres.

Le lac le plus menacé du monde

Ce lac représente près de 20 % de l’eau disponible sur Terre, c’est ainsi une source de vie pour des millions de personnes (il traverse quatre pays que sont la Tanzanie, le Burundi, la République démocratique du Congo et la Zambie). Mais c’est aussi le plus menacé du monde, en 2017, et pour cause, la surexploitation des ressources et la pollution (notamment liée à l’intensification de l’agriculture).

Bon, et vous me direz, pourquoi aller plonger là-bas ? C’est loin, il faut prendre plusieurs avions pour s’y rendre et compter deux à trois jours de voyage… Et les conditions sur place sont plutôt hostiles…

En fait, c’est très simple, je suis passionné par les poissons du lac Tanganyika depuis déjà sept ans, leur comportement me fascine et m’intrigue à la fois. J’ai donc recrée un aquarium « biotope » grâce à des vidéos in situ du lac.

Petite vidéo, ici, qui montre mes deux aquariums, dont un, le plus grand qui est toujours en état de marche.

J’ai eu la chance de pouvoir m’y rendre en janvier 2018, et ce fut merveilleux… Réaliser un rêve, c’est toujours un moment intense.

J’appréhendais beaucoup, peur d’être déçu peut-être… je ne sais pas vraiment identifier ce ressenti.

Mais je dois dire que je me rappellerai toujours de la première fois où j’ai mis la tête sous ces eaux et où j’ai aperçu un banc de plusieurs milliers de Cyprichromis leptosoma, poissons que je maintiens en aquarium depuis 7 ans…

Banc de Cyprichromis / Photo S. C.

Neoloamprologus brevis

 

Allez, un petit trailer, avant une vidéo plus longue:

 

Sylvain Coudougnan tient un blog sur ses plongées. Sur Plongée – Nuances de bleu, il poste de nombreuses photographies et vidéos sous-marines.

Sylvain Coudougnan fait partie de la communauté « d’experts » de Mer et Océan. L’objectif de cette communauté est de rassembler les passionnés de l’élément marin quel que soit leur horizon. Une seule condition: avoir à coeur de faire partager son savoir et ses émotions maritimes. Pour en faire partie, il faut contacter la rédaction (onglet « contact »).