Comment les poissons voient-ils ? Image via Unsplash

Faune & Flore 17 février 2020

Comment les poissons voient-ils ?

La vue des poissons. On dit que les poissons seraient complètement « miros ». Mais qu’en est-il exactement ? Le poisson ne voit-il vraiment rien du tout ou peut-il percevoir certaines choses ? Après tout, ils ont tout de même des yeux…

Poissons d’eau douce ou de mer, prédateurs ou non, comment voient-ils ? Y a-t-il des différences selon les espèces ?

© C’est pas sorcier

La vue du poisson est presque un mystère

Avec des yeux placés latéralement sans aucune paupière, on ne les voit pas cligner ou battre des cils… Alors, les poissons voient-ils ? D’après les scientifiques, ils auraient une mauvaise vision de loin, donc plutôt myopes. Mais ils voient.

Un regard fixe indique que leur pupille ne se contracte pas, mais cette fameuse immobilité du regard leur offre justement un champ de vision plus large. Donc, le petit poisson dans l’eau voit mal, mais voit plus largement que nous.

Quelles sont les différences entre les poissons ?

L’oeil du poisson © Esoxiste

Dans la mer, dans les lacs, comme sur la terre, dans le grand règne animal existe une règle imparable : prédateurs et proies s’opposent et, donc, ont des caractéristiques physiques différentes selon leur situation.

Il en est donc de même pour les poissons, notamment en ce qui concerne leur sens important qu’est la vue. Ainsi, alors que les poissons prédateurs auront des yeux placés vers l’avant, afin de bien repérer leurs éventuelles proies, les poissons-proies, au contraire, auront des yeux latéraux afin de mieux distinguer si des prédateurs sont à leur poursuite ! La vision 3D est alors plus large chez les poissons prédateurs que les poissons-proies. Quant à ces derniers, ils ont une zone de vision moins précise, mais qui leur convient tout à fait pour surveiller les alentours…

Alors, pas si « miros » que cela, les poissons…

La caractéristique particulière de la vision aquatique

La vue des animaux de façon plus générale, © SYMPA

L’œil du poisson fonctionne donc bel et bien. Son cristallin sphérique peut concentrer les rayons de manière optimale, concentrant les images au devant de la rétine, ce qui le rend donc myope. Les images sont plutôt presque parfaites de près, mais la distance déforme cette vue. En revanche, cette rétine absorbe une grande quantité de lumière, leur permettant une très bonne vision nocturne.

Les scientifiques sont unanimes : la couleur est perçue par les poissons (notamment le rouge, le jaune, l’orange et le violet). Mais, plus ils s’enfoncent dans les profondeurs, plus de grandes parties des objets, plantes, ou autres animaux aquatiques qu’ils croisent leur deviennent invisibles.

Ed W.