Des chercheurs démontrent que l'océan s'est réchauffé bien plus que ce l'on pensait ,/ Photo Pixabay CC0

Découverte & Recherche 17 janvier 2019

Les océans sont plus chauds que ce qu’annonçaient les chiffres

Les mesures de température des océans étaient faussées par les calculs et le matériel de relevé des données

Les chiffres étaient erronés. La température des océans augmente plus que ce que les chiffres semblaient affirmer. Des chercheurs américains et chinois ont appliqué une nouvelle méthode de calcul et utilisé un nouveau système de relevés des températures. Les chercheurs ont publié leurs résultats dans la revue Science. Ils tirent la sonnette d’alarme.

4.000 bouées-robot pour prendre la température

En bref, les dernières données sur lesquelles travaillait le Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) étaient faussées par divers canaux, notamment la technologie du système. En conséquence, elles s’en trouvaient minorées par rapport à la réalité. Le Giec en avait conscience et tentait de les corriger. Son dernier rapport date de 2013. Les chercheurs chinois et américains ont utilisé un nouveau système, Argo, pour relever les températures des océans, à 2.000 mètres et non plus uniquement jusqu’à 700 mètres de profondeur. Ils ont mis à l’eau, au début des années 2000, 4.000 bouées-robots qui détaillent, outre la température de l’eau, le taux de salinité et l’oxygénation de l’océan.

Les océans réchauffés plus fortement

Les chercheurs indiquent que « Le réchauffement est plus important sur la période 1971-2010 que ce qui est rapporté dans le rapport du Giec de 2013″. Ils poursuivent: « Les quatre études récentes montrent que le taux de réchauffement des océans dans la partie supérieure de 2.000 mètres s’est accéléré dans les décennies suivant 1991« .

Les modèles de prévisions disaient vrai

Si les relevés de température et leurs interprétations précédents ont minoré la réalité, les calculs, en revanche, étaient justes. Les projections établies par les scientifiques s’avèrent coller aux relevés du nouveau système. Entre 2005 et 2017, le système de bouées annonce le même taux de réchauffement des océans que ce qu’avaient prévu les calculs des chercheurs du Giec. Donc, cela signifie que les modèles de calculs sont fiables.

Une montée des eaux de 30 centimètres

Les scientifiques sont formels: si rien n’est fait, si l’homme continue de produire des gaz à effet de serre au niveau actuel, les océans se réchaufferont de 0,78°. Le niveau des mers augmentera de 30 centimètres (expansion thermique). A cela, il faudra ajouter l’augmentation du niveau des océans due à la fonte des glaces.

Les auteurs(1) de l’article paru dans Science précisent: « Les perspectives d’augmentation de la température de la nappe phréatique, du niveau de la mer et de la température de la surface de la mer devraient être préoccupantes, étant donné l’abondante évidence d’effets sur les tempêtes, les ouragans et le cycle hydrologique, y compris les épisodes de précipitations extrêmes. »

1-Lijing Cheng, John Abraham, Zeke Hausfather, Kevin E. Trenberth.
Gaëlle Richard