Hydrates de méthane, une source controversée

Environnement 2 octobre 2020

Les hydrates de méthane : énergie futuriste ou dangereuse ?

Les hydrates de méthane, énergie du futur ou bombe à retardement climatique ?

Qu’est-ce que sont les hydrates de méthane ?

Les hydrates de méthane, aussi nommées clathrates ressemblent, en apparence, à de la glace. Il s’agit d’une structure solide qui a été découverte au début des années 1800, et qui, depuis, a souvent été trouvée au sein des forages pétroliers.

Lorsqu’elles fondent, les hydrates de méthane libèrent une grande quantité de méthane, retenu jusqu’à ce moment-là par les molécules d’eau présentes dans les clathrates. Le méthane est alors présent de manière très concentrée au sein de cette structure. Or, le méthane est un gaz extrêmement inflammable, ce qui en fait la principale dangerosité.

Pour plus de précision, les hydrates de méthane sont présents au sein des sédiments marins, soit à près de 450 m de profondeur, environ. Les scientifiques pensent que ces structures ont été créées à partir de la décomposition de bactéries présentes à plusieurs centaines de mètres sous la surface terrestre. Les hydrates de méthane sont ainsi maintenus sous une haute pression, ce qui empêche les gazs de s’en échapper. Lorsque les hydrates de méthane sont ramenés à des pressions moindres, lors de leur extraction par exemple, le méthane contenu est libéré peu à peu.

Pour quelles raisons les hydrates de méthane pourraient-ils être utilisés comme source d’énergie ?

Pour comprendre les éventuelles utilisations du méthane comme source d’énergie, il est important de préciser quelques points.

Ainsi, le méthane est un gaz à effet de serre majeur, qui est présent en quantités absolument colossales au sein des hydrates de méthane. On estime aujourd’hui que les réserves d’hydrates de carbone sont deux fois plus importantes que celles de pétrole, de charbon ainsi que de gaz. Cette estimation est une véritable aubaine à l’heure de la crise énergétique mondiale, puisque 165 mètres cube de méthane sont contenus dans seulement 1 m cube de clathrates. Les hydrates de méthanes faisant partie des potentielles sources d’énergie du futur, au même titre que les sables bitumineux par exemple.

Quel est le risque environnemental lié aux hydrates de méthane ?

Les hydrates de méthane, malgré les possibilités énergétiques qu’ils offrent, représentent un véritable risque pour la préservation de la biodiversité.

En effet, il faut comprendre que les hydrates de méthane sont dispersés au sein des sédiments terrestres. Leur forage demande alors une exploitation absolument massive des sous-sols de la terre, ce qui augmente le risque de déstabiliser le fragile équilibre contenu dans les hydrates de méthanes. Le risque est alors de libérer accidentellement des quantités massives de méthane dans l’atmosphère terrestre.

Or, ce gaz est considéré comme un gaz à effet de serre 21 fois plus puissant que le CO2. L’exploitation massive des hydrates de méthane risquerait alors d’accélérer le réchauffement climatique et les prévisions les plus alarmistes des météorologues et écologistes.

Ed. W