Le trimaran Banque populaire est disloqué, ici dans le port de Vigo en Espagne / Photo via Facebook Javi Montenegro

Sport 29 novembre 2018

Le trimaran Banque Populaire arrive totalement disloqué à Vigo

Le trimaran d'Armel Le Cléac'h, chaviré le 6 novembre, est irrécupérable

La Route du Rhum 2018 a décimé une partie de la flotte des trimarans. Banque Populaire d’Armel le Cléac’h n’a pas échappé à ce destin. Le skipper a chaviré le 6 novembre. Puis, son bateau a été remorqué jusqu’au port de Vigo, en Espagne. Entre temps, il a essuyé plusieurs tempête qui l’ont disloqué.

Totalement déchiqueté

Les photos prises à Vigo témoignent de la force des éléments qui se sont déchaînés sur le trimaran de course. Désormais, l’assureur va pouvoir entamer ses travaux d’expertise. Banque Populaire et son équipe travaillent depuis plusieurs jours pour étudier les différents rebonds possibles pour la Banque de la Voile, qui fêtera ses 30 ans en 2019.

Impossible reconstruction

Au sein de l’équipe sportive de Banque Populaire, on est réaliste. « Malgré tous nos efforts, avec la tempête, le bateau est intégralement disloqué et en l’état sa reconstruction s’avère impossible. Nous sommes tous très tristes de cette issue lorsque l’on pense à toutes les personnes ayant contribué à ce fabuleux projet. Nous sommes à pied d’œuvre pour imaginer la suite de cette magnifique histoire avec Banque Populaire » affirme Ronan Lucas, directeur du Team Banque Populaire.

Gaëlle Richard