• Save
Jacques Cartier // Photos Domaine public // By Wilfredor in Musée national des beaux-arts du Québec

Insolite 7 avril 2020

Le saviez-vous ? Jacques Cartier

Explorateur français du 16ème siècle, Jacques Cartier acquit sa notoriété grâce à ses explorations vers le Nouveau Monde.

4. La dernière expédition : un échec 

François Ier est déçu par les pauvres découvertes de Cartier, surtout en ce qui concerne les métaux précieux. Il presse l’explorateur de repartir pour un troisième voyage en Nouvelle-France. A la tête de l’expédition, le roi nomme lieutenant général l’un de ses courtisans, Jean-François de La Rocque de Roberval.

À l’été 1541 Jacques Cartier décide de partir sans son supérieur voyant la préparation de l’expédition s’éternisé. 

Une nouvelle expédition qui sera de nouveau une déception pour la couronne française. L’absence de métaux précieux ou denrées exploitables vont mette un coup d’arrêt aux aventures coloniales de la France. 

Il faudra plus d’un demi siècle, et Samuel de Champlain, pour que les français s’intéressent de nouveau à ces terres septentrionales. 

  • Save
Jacques Cartier, gravure attribuée à Pierre-Louis Morin, vers 1854, image via Wikipedia


5. « Faux comme des diamants du Canada »  

C’était l’objectif second de ces voyages : trouver des richesses, à défaut d’un passage vers l’Asie. Cartier, au cours de son troisième voyage, négocie avec les Iroquoiens du Saint-Laurent « de l’or et des diamants » trouvé à proximité. Cartier les accumule. En 1542, et malgré l’ordre de Roberval de ne pas partir, Jacques Cartier met le cap sur la France. 

Arrivé à St Malo, il fait expertisé ses minerais qui ne se sont avérés n’être que du quartz et de la pyrite sans valeur. 

Cette mésaventure est à l’origine de l’expression « faux comme des diamants du Canada ». 

Lucie Dauchez
  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap