La goélette Tara, image via Wikipédia

Insolite 16 avril 2020

Le saviez-vous ? Expédition « Tara Oceans »

Tara est un voilier, une goélette française. Originellement baptisée Antarctica, elle s'appela ensuite Seamaster avant de devenir définitivement Tara.

Mais qui est réellement Tara ? Et bien Tara est un voilier, une goélette française. Originellement baptisée Antarctica, elle s’appela ensuite Seamaster avant de devenir définitivement Tara. Enfin, Tara vogue, dévouée à la recherche scientifique et à la défense de l’environnement.

Mais, le saviez-vous ? Connaissez-vous Tara Oceans ?

L’expédition Tara Oceans en chiffres, © Tara Océan

1. La fondation Tara Océan

La fondation Tara Océan innove : elle est une pionnière. En effet, elle est la première fondation française reconnue d’utilité publique entièrement dévouée à l’Océan. De plus, la fondation mène un travail inédit qui nous permettra de mieux anticipter les risques liés à l’environnement.

Grâce à une élite scientifique de haut niveau, la fondation offre sensibilisation et éducation à la population et notamment aux plus jeunes. Cette sensibilisation à l’environnement et aux océans est essentielle afin de poursuivre ce travail de longue haleine et de le passer aux plus jeunes générations.

2. Des expéditions qui se multiplient

Tara est un réel laboratoire scientifique sur l’eau ! Elle a parcouru des centaines de milliers de kilomètres et comptabilise déjà 11 expéditions ayant eu lieu sur sa coque.

Vue de nuit de la goélette Tara, image via Wikipédia

En effet, pour les quatre expéditions majeures de la goélette, elle aura fait escale dans plus de 60 pays, parcourant plus de 375 000 kilomètres ! Une efficacité reconnue par de nombreux laboratoires internationaux reconnus tels le CNRS, la NASA ou encore le MIT, etc. La goélette a plus de 10 ans d’expéditions à son actifs et n’en a pas fini de nous faire découvrir les enjeux auxquels les océans font face !

3. Les découvertes scienfitiques de Tara Oceans

L’objectif de l’expédition Tara Oceans était d’étudier « les écosystèmes plantoniques dans les deux hémisphères et tous les océans afin d’en révéler notamment les précieux génomes, mais aussi des ensembles coralliens. »

La carte de l’expédition Tara Oceans, © Tara Océan

Et les résultats furent exceptionnels.

« Les informations issues de Tara Oceans représentent à elles seules 80 % des gènes marins désormais déposés en banques de données. Et plus de 80 % d’entre eux sont totalement inconnus. Si les biologistes marins ne partaient pas de rien, l’apport de Tara Océans va permettre de passer un cap décisif dans l’exploration de cette biodiversité foisonnante. »

40 millions de nouveaux gènes microbiens ont été découverts. Mais ce n’est pas tout ! Les scientifiques de l’expédition Tara Oceans ont également étudié 35 000 échantillons collectés dans les océans. Ce chiffre incroyable leur a permis d’identifier 200 000 virus marins. De plus, il représente la plus grande base de donnée regroupée de cette manière sur la biodiversité du plancton.

4. Visiter la goélette Tara ?

Profitez dès aujourd’hui de quelques minutes pour visiter virtuellement la fameuse Tara, grande actrice dans la recherche pour la lutte contre le changement climatique.

Tara Oceans
Aurore Mailhes