Le phare de Cordouan marque l'entrée de l'estuaire de la Gironde / Photo Médoc Atlantique

À la une 8 octobre 2018

Le phare de Cordouan atteint les 5.000 signatures de soutien

Le phare de Cordouan atteint déjà 5.000 signatures pour demander son inscription sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco. Classé Monument historique depuis 1862, il marque l’entrée de l’estuaire de la Gironde.

Pour marquer cette demande, l’artiste JBen beach Art a réalisé un dessin sur le sable d’une plage de l’estuaire de la Gironde.

Un long processus

Sur les trois étapes nécessaires lors de cette candidature, deux l’ont été. Reste la dernière qui doit s’effectuer dans les derniers mois de l’année. Il s’agit du plan de gestion du phare avec les communes concernées.  Le Smiddest (Syndicat mixte pour le développement durable de l’estuaire de la Gironde)  qui gère le phare doit prouver que la structure financière et les activités seront pérennes.

La décision du président de la République

Ce sera ensuite au président de la République, seul, de décider de son dépôt ou non auprès des instances internationales de l’UNESCO. Là, l’ICOMOS (le Conseil international des monuments et des sites) instruira la candidature du « Roi des phares » durant environ 18 mois.

Pour soutenir la candidature du phare de Cordouan, on peut toujours signer la missive.