La piraterie aujourd'hui, image via Unsplash

Insolite 12 mars 2020

La piraterie ! Mais qu’est-ce que c’est réellement ?

De nos jours, les pirates sont encore et toujours d'actualités. Voyons ce qu'est la piraterie moderne.

Dans l’imaginaire collectif, la piraterie correspond à des pratiques d’Antan et révolues avec Barbe Noire ou Black Sam criant « à l’abordage« . On a une pensée émue pour les pirates d’Astérix dont le bateau ne survit à aucune des aventures des Gaulois. Pourtant, de nos jours, les pirates sont encore et toujours d’actualités. Voyons ce qu’est la piraterie moderne.

La piraterie d’aujourd’hui : existe-t-elle encore ?

Si Black Sam captura 50 navires en une seule année en son temps, les pirates modernes ne sont pas en reste. En 2019, le nombre d’attaques à travers le monde est arrêté à 360 événements.
Les faits de piraterie sont toutefois plus fréquents dans les eaux des Caraïbes. Mais aussi de l’Océan Indien, en Asie du sud ouest, dans le golfe de Guinée, ou encore proche de la Somalie.

Comment a-t-elle évolué ?

Nous sommes loin des attaques épée en main en sautant d’un navire à l’autre grâce au cordage. Les procédés d’aujourd’hui sont loin de ceux décrits dans les livres d’Histoire ou dans les Films. En effet, plus de la moitié des actes de piraterie s’effectue lorsque les bateaux sont à quai, environ pour 60 % d’entre eux.
Pour les 40 % des autres attaques, les plus ciblés sont souvent les gros pétroliers ou gros navires de fret. Ces derniers sont plus lents que les petits bateaux sur lesquels les pirates embarquent. Les fusils d’assaut ont remplacé les épées d’antan,

Image via Unsplash

Quel futur pour la piraterie ?

« Tant qu’il y a aura des gens très pauvres, la mer et le désespoir, vous avez la piraterie » d’après l’auteur Jean-Marie Quéméner, dans son livre sur la piraterie « La République des pirates ».
Le problème principal pour abolir la piraterie, est que les mers et océans sont vastes. Cela rend leur surveillance globale compliquée. Toutefois, de nombreuses actions et protocoles sont mis en œuvre par les états, pour contrecarrer les plans des pirates modernes. Ainsi, les gros-porteurs sont escortés lorsqu’ils traversent les endroits reconnus comme à risque. Ou encore, certains gouvernements font appel à des sociétés militaires privées qui parcourent les eaux plus loin de leurs côtes.

Fort de ce constat, on peut tout de même affirmer que la piraterie a encore de beaux jours devant elle, même si elle est de plus en plus combattue par les instances territoriales.

Ed W.