• Save
Kelly Slater surfera en compétition encore un an / Photo Daniel Smorigo WSL

Glisse 5 juillet 2018

Kelly Slater, figure du surf, annonce sa retraite

[surf]

La star du surf, onze fois champion du monde, annonce que 2019 sera sa dernière saison

La der des der de Kelly Slater. Le surfeur le plus connu, onze fois champion du monde, tirera sa révérence l’année prochaine. Le plus jeune et le plus vieux champion du monde de 1992 à 2011. Il vient de l’annoncer en ce début juillet. Kelly Slater, après plusieurs mois d’absence à cause d’une blessure au pied, effectuera sa toute dernière saison en 2019.

« La prochaine saison sera la dernière pour moi. »

Le « King » a profité de l’annonce d’un autre surfeur pour faire la sienne. Interviewé sur la télévision de la World Surf League lors du Corona Open J-Bay, il commentait le départ en retraite de Joël Parkinson, à 37 ans. Kelly Slater a commenté: « je crois que la décision de Parko est la bonne. J’ai longtemps réfléchi à prendre la même. Mon plan maintenant c’est de revenir en forme pour avril prochain pour entamer une nouvelle saison. Et la saison 2019 sera la dernière pour moi. »

La star du surf des années 90/2000 est restée environ vingt ans sur les podiums et sous les flashes. Il a remporté le titre de champion du monde en 1992, 1994, 1995, 1996, 1997, 1998, 2005, 2006, 2008, 2010 et 2011. Né en Floride, il découvre le surf avec ses deux frères. Il est le le surfeur le plus jeune champion du monde à 20 ans, en 1992. Il est également le champion du monde le plus vieux à 39 ans, en 2011.

Une longévité inégalée

Alors que la plupart des surfeurs quittent le circuit professionnel vers 35 ans (Bede Durbidge, 34 ans; Josh Kerr,33 ans; Mick Fanning, 37 ans; Joel Parkinson ,37 ans), Kelly Slater aura 47 ans. Sa carrière est saluée par de nombreux sportifs.

Il aura eu une longévité impressionnante dans le monde du surf mais également dans le sport de haut niveau mondial. Le surfeur américain a marqué une pause dans sa carrière professionnelle. Il avait déjà annoncé prendre sa retraite en 1999. Il est pourtant revenu sur le circuit professionnel en 2003 pour en récupérer le titre en 2005. En 1999, il était lassé de l’hystérie autour de lui. « J’ai senti brusquement que je n’avais plus rien à faire sur le Tour. Je n’avais plus d’objectif, plus de motivation » expliquait-il, en 2006 dans les Landes à Libération.

  • Save

Ici, à droite, Kelly Slater joue deux saisons dans la série Alerte à Malibu

Il totalise 53 victoires au sein de la World Surf League. Son mentor, surnommé le « Maître », Tom Curren, en compte 33.

Kelly Slater s’est fait connaître du grand public, surtout auprès d’un public féminin jeune, lorsque, de 1992 à 1993, il tourne dans la série télévisée Alerte à Malibu. C’est aussi le début de sa série de titres de champion du monde. Après sa pause de quatre ans en compétition, il reprend avec un état d’esprit plus neuf. Il conçoit la victoire comme secondaire, le plaisir venant du surf en lui-même. D’ailleurs, il est actuellement 36e au classement mondial.

Après la furie des années 1990 et début des années 2000, sa liaison furtive avec l’actrice Pamela Anderson, puis sa pause dans la compétition, la naissance de sa fille, la perte de son père, Kelly Slater fait aujourd’hui figure de Sage. Très attentionné sur son alimentation (pas de lait, paraît-il, pas de cigarette, pas de cannabis, beaucoup de smoothies de fruits et légumes, des céréales), il pratique le yoga et la méditation.

Toujours engagé pour la protection des océans et du milieu marin, il a mis en placé une marque de vêtements éco-conçu, s’engage auprès de différentes associations ou ONG. En 2016, sa société, Kelly Slater Wave Company, crée, en Californie, le Surf Ranch, sorte de piscine à vagues surfables fonctionnant à l’énergie solaire.

  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap