Eau / Image libre de droits

À la une 6 mars 2019

Journée mondiale de l’eau : une répartition inégale des ressources

La journée mondiale de l’eau est née le 22 mars 1993, au sein de l’ONU, avec pour objectif de populariser le sujet de la gestion et l’accès mondial à une eau douce propre et de qualité.

Lors de la première édition mondiale, la promesse était de garantir à chacun l’accès à cette eau d’ici à 2030, puisque encore aujourd’hui, 11% de la population mondiale n’a pas accès à l’eau potable, ce qui entraîne une multiplication des maladies, des morts prématurées et des difficultés de développement. Le 22 mars 2019 aura ainsi pour thème « Ne laisser personne de côté », en référence directe à cette promesse initiale.

Une ressource indispensable

Pour rappel, l’eau circule sur terre sous la forme d’un continuel cycle fermé : l’eau des océans, des mers, des lacs, s’évapore en partie dû à la chaleur. Sous l’effet de la condensation, les gouttelettes évaporées se transforment en nuage, puis en pluie, par la force de la gravité. Cette pluie alimente à son tour les lacs, nappes phréatiques, océans et mers, avant de s’évaporer à nouveau.
Ce cercle vertueux n’est pourtant pas inépuisable, et de part la pollution et la sur-exploitation de l’eau disponible sur terre, cette précieuse ressource s’en vient à manquer cruellement, notamment au sein des pays très pauvres.

Cette eau douce et potable est pourtant absolument indispensable au développement d’un pays, ne serait-ce que pour abreuver sa population et y réduire le nombre de maladies, ou encore pour rendre autonome ses populations en leur permettant de mettre en place une agriculture prolifique et durable sur leurs terres. Le thème de la journée mondiale de l’eau du 22 mars 2019, « Ne laisser personne de côté » trouve ainsi ses origines dans la répartition inégale de l’eau au sein des pays : aux USA, une personne consomme en moyenne 600 litres d’eau par jour, contre 10 litres pour les populations subsaharienne.

Les gestes à adopter

L’eau est absolument indispensable et indiscutablement liée à la présence de vie sur terre. Sans eau, il n’y aurait pas d’agriculture possible, ni de biodiversité. La flore présente sur terre, permettant à chacun de respirer, nécessite la présence d’eau également. Il est donc extrêmement important de préserver cette précieuse ressource.

Des gestes simples peuvent être adoptés afin de contribuer à la préservation de l’eau. Réduire sa consommation de viande, peut par exemple être un excellent moyen d’y contribuer. En effet, la production d’un seul kilo de bœuf, pouvant nourrir 5 personnes, nécessite 13 000 litres d’eau, utilisés pour irriguer les céréales nourrisant l’animal au cours de sa vie. Plusieurs autres gestes peuvent être adoptés au quotidien : couper l’eau lors du brossage de dents, ne pas laver sa voiture trop régulièrement, éviter l’arrosage intensif des pelouses durant la journée, éviter autant que possible de prendre des bains et privilégier les douches, etc.

Fort heureusement, de nombreuses innovations technologiques permettant de réaliser des économies d’eau arrivent peu à peu sur le marché, comme par exemple cette douche à circuit fermé inventée par un ingénieur suédois.

Ed.W