La plongée en apnée, une discipline particulière

Insolite 7 octobre 2020

Ivresse des profondeurs

Connaissez-vous la narcose aussi appelé ivresse des profondeurs ?

L’ivresse des profondeurs est aussi appelée « narcose à l’azote ». Cela n’a rien à voir avec l’ivresse qu’on ressent après avoir bu quelques chopes de bière. Pourtant, ce type d’ivresse qui cause des troubles du comportement est tout aussi dangereux. L’ivresse des profondeurs a lieu lorsque notre corps ingère de l’azote en excès. Cette conséquence a été découverte par Mac Leod et Hill en 1930. Retour sur cette manifestation angoissante !

Comment se déroule la plongée en apnée ?

La plongée en apnée demande au plongeur une interruption volontaire de sa ventilation. A contrario de la plongée en scaphandre autonome, le nageur respire avec un gaz sous pression qui est emmagasiné dans une bouteille de plongée.

Bref, faire de l’apnée revient à maintenir son souffle le plus longtemps possible. Le but est d’économiser et de garder l’oxygène dans ses poumons pour tenir longtemps sans respirer pendant un certain laps de temps. C’est un exercice complexe qui requiert un excellent savoir-faire et beaucoup de pratique.

Quelles sont les causes et les risques de la narcose ?

Quand le plongeur dépasse 30 mètres de profondeur, l’azote devient toxique pour l’organisme humain. Il fait office de narcotique très puissant. À partir de là, le nageur en apnée éprouve des symptômes qui se rapprochent de ceux d’une consommation excessive d’alcool. Le plongeur ressent en premier lieu de l’euphorie, puis un trouble de la concentration, une hilarité, une grande confiance en soi, une somnolence, une hallucination, un déficit des facultés de jugement, une hystérie, une peur, une diminution progressive des réflexes et des facultés mentales, une trouble de la vision et une perte de connaissance. Si jamais le plongeur n’est pas sorti de l’eau à temps à partir de 100 mètres, cela peut conduire à sa mort.

Qui est l’apnéiste Arnaud Jerald ?

Qui dit Arnaud Jerald dit record du monde de plongée en Grèce. Cet apnéiste marseillais a battu le record du monde dans cette discipline dans le Sud du Péloponnèse ce mardi. Il est allé à 112 m de profondeur (en bi-palmes) durant une plongée en apnée qui a duré 3 minutes et 24 secondes.

Il s’agit de son second record, sachant que le premier datait de l’an dernier et était de 108 mètres en bi-palmes. À seulement 24 ans, ce talentueux apnéiste annonce un beau palmarès. Il est détenteur d’une médaille de bronze et a été classé 1er aux championnats du monde d’apnée en eau profonde AIDA.