Image libre de droits

Environnement 3 mai 2019

Il pleut du micro plastique dans les Pyrénées

La présence de micro plastique au sein des espaces maritimes est aujourd’hui une thématique récurrente dans la lutte pour la préservation de l’environnement. Malheureusement, les conséquences de ce fléau sont encore trop peu étudiées et continuent de nous surprendre. Ainsi, pendant l’hiver 2017-2018, des chercheurs ont récolté des échantillons de terre d’une station des Pyrénées, située à 1500 mètres d’altitude. Résultats ? Plus de 365 particules de micro plastiques ont été récupérées, par jour et par mètre carré. Pire, encore, ce montant est résolument comparable aux taux de micro plastiques recueillis au sein de Paris, lors d’une précédente étude.

Qu’est-ce que sont les micros plastiques ?

Afin de comprendre les éventuelles causes de cette pollution, il est essentiel de comprendre comment se forment les micros plastiques. Le déversement de déchets plastiques dans les océans est une cause majeure de la pollution des espaces maritimes. Ces déchets, principalement issus des produits plastiques à usages unique, se dégradent progressivement, grâce à la salinisation ainsi qu’au fil des marées et du mouvement des vagues, jusqu’à devenir de minuscules billes de plastiques.

Cependant, la dégradation de ces déchets n’est pas l’unique source des micro-plastiques : les produits quotidiens, tels que les crèmes corporelles, les lessives, produites d’entretien, etc., contiennent également des micro-plastiques qui se déversent dans les océans par le biais du traitement des eaux usagées.

Quelles sont les conséquences de la pollution des micro-plastiques ?

Les micro-plastiques sont un véritable fléau environnemental. Tout d’abord, ces polluants, invisibles pour la plupart à l’oeil nu, obstruent les voies respiratoires et gastriques des poissons, entraînant leur mort ainsi que celle de leurs prédateurs. Ensuite, ces micro-plastiques voyagent très aisément au sein des océans, transportant des bactéries d’un coin à l’autre du globe, entraînant une prolifération de maladies. Enfin, ces polluants dégagent en continu des micro-polluants, dévastateurs pour la faune et la flore maritime. On vous a d’ailleurs déjà fait un article sur les réels dangers des micro-plastiques.

Comment ces micro-plastiques se sont retrouvés dans les Pyrénées ?

Les micro-plastiques, du fait de leur petite taille, parfois aussi fine qu’un cheveu, peuvent être aisément transportés par le cycle de l’eau, et ainsi voyager grâce aux mouvements des nuages et des intempéries. Il n’est ainsi pas réellement étonnant d’avoir découvert des micro-plastiques au sein de la chaîne des Pyrénées, l’océan Atlantique étant de plus à proximité.

Le trop peu d’informations disponibles sur la présence de ces polluants au sein des Pyrénées ne permettent pas, à l’heure actuelle, d’en déterminer avec certitude les conséquences environnementales. Il est toutefois très inquiétant, selon les chercheurs présents sur place, de découvrir une telle quantité de micro-plastiques dans ce lieu que l’on pourrait penser, à tort, préservé de l’activité humaine. Cette découverte signifierait ainsi que les micro-plastiques peuvent atteindre même les lieux les plus reculés, et non uniquement les grandes villes comme les précédentes études semblaient l’indiquer.

Ed.W