Le Gulf Stream va-t-il disparaître ? Image via Pixabay

Environnement 12 février 2020

Le Gulf Stream va-t-il disparaître ?

Précisons en premier lieu que notre planète est composée d’un certain nombre de systèmes permettant la régulation de son climat. Ces systèmes sont ainsi des composantes essentielles de la santé de la biosphère, ainsi que de leur pérennité. Le Gulf Stream en fait partie, et il est aujourd’hui gravement menacé. Explications

Qu’est ce que le Gulf Stream ?

Le Gulf Stream a déjà perdu 15% de sa puissance, © OCEAN MODELING GROUP GEOMAR

Le Gulf Stream fait partie d’un système de courants au sein de l’océan Atlantique Nord, autrement nommé AMOC (la circulation méridienne de renversement de l’Atlantique). Plus clairement, il s’agit de courants marins qui permettent aux eaux tropicales d’être acheminées en direction du Pôle Nord. Ces courants chauds sont ainsi refroidis en contact avec les eaux glaciales des banquises. Ces dernières chargent les eaux tropicales en sel, les alourdissent, et les poussent au fond de l’océan, avant de les repousser vers le sud. Le cycle se répète ensuite : ces eaux se réchauffent en contact avec les zones tropicales, et remontent à nouveau vers le nord.

Il s’agit ici d’un cercle vertueux, permettent de réguler les températures de l’ensemble des eaux océaniques de l’Atlantique, ainsi que de l’atmosphère de la terre : et cela est particulièrement vrai pour les zones d’Europe de l’Ouest.

Le Gulf Stream en danger

L’équilibre du Gulf Stream est précaire. Il repose sur un ensemble de conditions particulièrement précises, du taux de salinité des eaux glaciales, à la température des eaux au sein des diverses zones traversées par le courant. Or, la fonte des banquises menace cet équilibre. Les glaciers, en fondant, libèrent de l’eau douce qui rend plus difficile l’immersion du Gulf Stream en eaux profondes. Le courant peine ainsi de plus en plus à redescendre vers le Sud.

Le Gulf Stream et les courants de l’Atlantique. © C. Kersten, Geomar

Des conséquentes graves sur les écosystèmes

La situation est grave, car la perturbation du Gulf Stream est intrinsèquement liée au réchauffement climatique. On risque d’assister à davantage d’étés caniculaires en Europe et en Amérique du Nord, et à un nombre grandissant de tempêtes en hiver.

Bien entendu, les humains ne seront pas les seuls à souffrir de ces changements au sein de l’atmosphère. La survie de milliers d’espèces de poissons, d’oiseaux et de mammifères dépend de la régulation des températures. Ces derniers risquent de voir leur milieu naturel profondément chamboulé. On court le risque de voir certaines espèces disparaître, à cause de l’apparition de nouvelles maladies, ou de la disparition totale de leur milieu naturel.

© Radio Canada, le Gulf Stream, ce système régulateur du climat

Fort heureusement, nous n’avons pas encore atteint le point de non-retour. Il est cependant essentiel d’agir dès à présent contre le réchauffement climatique, sauver le Gulf Stream et l’ensemble des écosystèmes qui en dépendent.

Ed W