© Brian Yurasits via Unsplash

Environnement 18 décembre 2019

Encore 20ans de plastique pour la France ?

Le 10 décembre dernier, un amendement au projet de loi antigaspillage à été voté à l’Assemblée Nationale. Ce texte que l’on pourrait à priori penser novateur, contient un détail majeur qui enrage les écologistes. Cet amendement statue sur l’interdiction du plastique en France…en 2040. 

@Brut

Réparer, recycler, consigner 

Brune Poirson, la secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire est enthousiaste et voit ce texte comme « un signal très fort et concret que la France envoie ce soir à ses partenaires européens et au reste du monde ». « L’avenir à long terme du plastique ne peut pas être celui de l’usage unique », dit-elle et on ne peut que lui donner raison, mais alors pourquoi donner un délai si long à l’interdiction du plastique en France aux vues de la situation actuelle ? 

L’amendement doit encore être adopté de manière définie par le Parlement. Après cela, et ce, tous les cinq ans, des objectifs de réductions, de réutilisation et de recyclage des emballages plastiques à usage unique seront mis en place jusqu’à 2040 : l’interdiction définitive et totale.  

Et la France dans tout ça ? 

Ce texte est-il si innovant ? Au final, où se situe la France par rapport à ses voisins ? 

Le Parlement européen a entériné l’interdiction des emballages plastiques à usage unique pour 2021 : et certains États-membres ont devancé ce vote en interdisant par exemple les paille plastique pour l’Écosse, ou encore la ventre de cotons-tiges pour l’Italie. 

@Zap Télé Officiel

Mine de rien, la France a tenté d’anticiper le positionnement de l’Europe grâce à cette mesure progressive de suppression du plastique à usage unique. En effet, une succession de lois depuis 2016 a elle aussi signé la fin des cotons tiges, assiettes, pailles, gobelets, et autres emballages plastiques… 

Les critiques et le futur

Les critiques fusent et les commentaires s’accumulent. Pourquoi mettre en place une mesure d’interdiction qui invite les industriels à ne rien changer quant à leur production de plastique pendant toute une génération ? 

De fait, les industriels dénoncent une date « irréaliste » pour une interdiction totale, et à l’inverse, les écologistes eux dénoncent une date bien trop tardive pour une situation désespérée. 

Il faudra donc apparement 20ans et des mesures échelonnées tous les 5ans pour finalement interdire le plastique en France. En attendant, recycler et acheter le moins possible (voir pas du tout) d’emballages plastiques à usage unique est fortement encouragé.

Aurore Mailhes