Le jeu de régate et de course au large en ligne sort des nouvelles options / Image Virtual Regatta

Nautisme 7 novembre 2018

Virtual Regatta embarque 350.000 joueurs sur la Route du Rhum

Le jeu de course au large en ligne élargit sa communauté et modernise son accès

Virtual Regatta embarque, pour cette Route du Rhum, 350.000 joueurs. En même temps que la course sur l’eau se déroule un autre contre la montre. Derrière l’écran, celui-là. Le jeu de course au large virtuelle, Virtual Regatta, confirme son succès avec le 40e aniversaire de la transatlantique.


10 personnes et 300.000 joueurs

Virtual Regatta a été créé en 2006 par Philippe Guigné, ancien coureur professionnel. Aujourd’hui, 10 personnes travaillent à au développement digital et commercial du jeu. 300.000 joueurs sont inscrits sur la Route du Rhum. Quand ils ne sont pas en course (en mer), nombreux skippers le sont sur le jeu. « Nous avons créé des comptes spéciaux pour les célébrités » explique Thomas Gauthier de Virtual Regatta.

« Loïc Peyron joue beaucoup à Virtual Regatta. »

Auparavant, Philippe Guigné avait créé Virtual Skipper, un jeu de simulation de régate en réseau. Il voulait apporter sensation d’être en mer mais de manière simple. Or, il y a dix, la préhistoire à l’échelle du temps digital, il fallait télécharger un logiciel. Le fondateur voulait que son jeu soit accessible à un plus grand nombre.

« Plus facile d’entrer dans la course »

Les dernières évolutions ont tout misé sur l’accessibilité. « Aujourd’hui, il est plus facile d’entrer dans une course, précise Thomas Gauthier.  On peut jouer en invité sans nécessairement créer un compte et fournir son adresse mail. On sait que, pour tous les jeux en ligne, cette étape constitue un obstacle. »

Désormais, les skippers virtuels peuvent composer leurs équipes (de collègues, de famille, de voisins, de copains, de classe). « On peut créer des équipes et communiquer au sein de celles-ci ». Dans les semaines à venir, Virtual Regatta annonce la possibilité de divers classements.

Jeu gratuit, options payantes

Le jeu est gratuit, seules les options sont payantes. « Mais tout le monde a les outils qui permettent, dans une certaine mesure, d’utiliser les instruments de navigation. Nous ajoutons bientôt une nouvelle dimension, annonce Thomas Gauthier: pouvoir gérer les instruments en fonction de sa course. » L’équipement du bateau est adaptable au profil de la course pour une immersion plus précise. Les joueurs qui paient peuvent bénéficier de ces options en illimité.

François Gabart, Loïc Peyron, Yves Le Blevec…

François Gabart a participé en s’alignant contre la communauté des joueurs. Yves Le Blevec, Loïc Peyron ou Estelle Denis jouent. La journaliste est d’ailleurs actuellement inscrite sous statut certifié (compte officiel). « C’est une manière pour le skipper de se montrer proches des gens qui le suivent. Pour nous, cela nous donne de la crédibilité par rapport à ce qui se passe dans la vraie vie. Car, même si  le jeu est simplifié, tout y est. » 200 classes d’écoles primaires sont elles aussi inscrites. Une manière ludique d’aborder les maths, la géographie, etc.

Partenaire de la Volvo Ocean Race, du Vendée Globe Challenge et de la Route du Rhum, Virtual Regatta cherche maintenant à se développer à l’étranger.

Gaëlle Richard

Les meilleurs tweets des joueurs de Virtual Regatta