Transat ag2r - La Mondiale, image via Unsplash

Nautisme 27 janvier 2020

Transat AG2R-La Mondiale : Le Cléac’h s’accompagnera d’Erwan Leroux

C’est une épreuve qu’Armel Le Cléac’h connaît bien et affectionne certainement plus particulièrement : vainqueur de la Transat AG2R-La Mondiale par deux fois, « le chacal » a annoncé qu’il prendrait le prochain départ de l’illustre compétition nautique accompagné d’Erwan Leroux. Zoom sur le duo de choc qui mettra le cap vers les Antilles dès le 19 avril.

Un duo au palmarès admirable

©Sailing News TV

Le Figaro floqué des couleurs de la Banque Populaire prendra le départ du Transat AG2R-La Mondiale avec un expert à la barre : le bien-nommé Armel Le Cléac’h, navigateur averti déjà double vainqueur de la course en 2004 et 2010. Cette année, celui que l’on nomme « le chacal » a annoncé qu’il s’accompagnerait durant son périple du navigateur morbihannais Erwan Leroux.

Fort d’un palmarès impressionnant, Erwan Leroux a sans nul doute l’âme d’un champion et s’est depuis quelques années invité sur la liste des navigateurs emblématiques de la voile française. Vainqueur de la Route du Rhum en 2014 et classé à la seconde place en 2018, Erwan Leroux s’est hissé parmi les meilleurs en remportant trois fois la Transat Jacques-Vabre en 2009, 2013 et 2015, et une fois la Transat Québec-Saint Malo.

Armel Le Cléac’h et Erwan Le Roux, ©Yvan Zedda

Alors qu’avec tous ces titres, Erwan Leroux n’a fait que confirmer ses talents de navigateur dans la classe des Multi50, le retour sur le circuit Figaro à bord d’un monocoque n’en est que plus réjouissant aux côtés d’un équipier tel qu’Arme Le Cléac’h : « Je trouve cela passionnant d’avoir l’opportunité de développer encore un peu le bateau, d’améliorer la performance. Je suis persuadé que nous formerons un bon binôme et que nous serons très complémentaires à bord », a-t-il expliqué au média L’équipe.

De son côté, Armel Le Cléac’h continue sur sa lancée. Revenu dans les rangs du circuit Figaro il y a tout juste une année, le navigateur compte bien remporter pour la troisième fois son titre de vainqueur de la Transat AG2R-La Mondiale, qui prendra le départ le 19 avril depuis Concarneau pour mettre le cap vers les Antilles.

Un binôme de premier choix

©AFP

Armel Le Cléac’h brigue une nouvelle victoire, avec ardeur et motivation. S’il a choisi un renfort de premier choix en la personne d’Erwan Leroux pour son parcours brillant, il a surtout fait le choix des « qualités humaines » et de l’expérience : « Même si nous avons très peu eu l’occasion de naviguer ensemble, nous avons commencé quasiment au même moment, lors de la Solo Le Télégramme. Je suis persuadé que nous formerons un bon binôme et que nous serons très complémentaires à bord », a-t-il indiqué.

Un binôme que n’a pas manqué de valider Erwan Leroux, pour qui la perspective de « découvrir le fonctionnement d’une équipe réputée, ce qui sera à coup sûr très enrichissant », d’autant qu’Armel Le Cléac’h « est un skipper tenace en mer, pointilleux dans sa préparation et fin dans ses analyses météo ».

Ed W.