Florence Arthaud, ©SIPA

Patrimoine 6 janvier 2020

Qui est Florence Arthaud ?

« Horizon Liberté », l’exposition produite par Bordeaux Grands Événements, au cœur du Musée Mer Marine, est l’occasion de revenir sur les malheurs rencontrés par la Liberté, confrontée aux aléas de la navigation.

Et, notamment, sur plusieurs marins, dont la navigatrice Florence Artaud.

Florence Arthaud, « la petite fiancée de l’Atlantique »

Un jour, une photo, © Paris Match

Née en 1957, Florence Arthaud est notamment la première femme victorieuse de la Route du Rhum, en 1990, à bord de son trimaran « Pierre 1er ». Ayant lu les récits de Bernard Moitessier et d’Éric Tabarly, elle commence à naviguer très jeune, en compagnie de son père et de son frère.

Sa première traversée de l’atlantique a lieu alors qu’elle n’a que 18 ans. Elle participe à la Route du Rhum dès sa création, en 1978. Et, parmi son incroyable palmarès, on peut retenir notamment un record pulvérisé en 1990, celui de Bruno Peyron dans la traversée en solitaire, encore une fois, de l’Atlantique. Elle l’améliore de pratiquement deux jours.

Elle remporte également la Transpacifique, cette fois AVEC Bruno Peyron, en 1997. Puis, en 2004, elle fait la transat en double Lorient-Saint-Barth avec Lionel Pécan, et en 2007 la transat Jacques Vabre.

Florence Arthaud, pas seulement navigatrice

Florence Arthaud, Les décennies de Paris Match © Jean-Yves Ruszniewski/TempSport/Corbis/VCG via Getty Images

Florence Arthaud montre beaucoup de talents, en-dehors également de la navigation. Ainsi, en 2009 elle publie une autobiographie nommée « Un vent de liberté », contenant une préface d’Olivier de Kersauson. En 2009, elle travaillera avec l’écrivain et dramaturge Jean-Louis Bachelet sur de nouveaux mémoires, qui seront publiés après son décès et qui seront appelés « Cette nuit, la mer est noire ».

En 1989, elle avait auparavant participé à l’album de chansons de Pierre Bachelet, « Quelque part… c’est toujours ailleurs ». Elle y chante trois fois en duo avec l’auteur, dont le célèbre tube « Flo ».

Florence Arthaud, image via bateauvintage.com

La navigatrice a inspiré de nombreuses femmes, et ouvert la voie aux autres femmes marins. Elle participe à plusieurs Unes de magazines, inspirant plusieurs photographes.

Un décès accidentel

Florence Arthaud perd la vie accidentellement à bord d’un hélicoptère, en Argentine, alors qu’elle doit participer à une émission de télévision, le 9 mars 2015. Disparaissent avec elle la nageuse Camille Muffat et le boxeur Alexis Vastine.

Elle reste la seule femme, avec Marielle Goitschel, à obtenir par deux fois le Prix Monique Berlioux de l’Académie des sports, qui récompense la meilleure performance sportive de l’année. Plusieurs lieux de plaisance portent son nom, dont la promenade Florence Arthaud des quais de Paris, ainsi qu’une rue aux Sables-d’Olonne, et une autre à Carnon-Plage.

Ed W.