Les marées noires, c'est quoi ? Image via Unsplash

Économie 14 février 2020

Une marée noire : c’est quoi ?

Une marée noire est un accident écologique. Elle survient lorsqu’un bateau ou une plateforme pétrolière rejette une grande quantité de pétrole dans la mer. Le pétrole étant plus léger que l’eau, il s’étale en plusieurs nappes, qui flottent à la surface de l’eau. Lorsque les secours ne parviennent pas à pomper cette masse de pétrole, elle finit par s’échouer sur le littoral. Et cela perturbe l’équilibre des écosystèmes concernés. Voici quelques-unes des marées noires les plus tristement célèbres de l’histoire.

La marée noire la plus française : le naufrage de l’Erika

En décembre 1999, l’Erika, un pétrolier de la société Total, déverse accidentellement 20 000 tonnes de fioul au large des côtes bretonnes. Les nappes de pétrole souillent plus de 400 kilomètres de littoral. L’une d’elle pèse 3 000 tonnes, et mesure plus de 15 kilomètres de long.

Au moins une dizaine de tonnes de produits cancérigènes est rejetée dans l’océan Atlantique durant l’accident. Sur les côtes, plus de 200 000 oiseaux meurent étouffés sous une épaisse couche de pétrole. Malgré tout, Dominique Voynet, ministre de l’écologie au moment du drame, assure que « ce n’est pas la catastrophe du siècle ».

L’Erika, image via Wikipedia

La marée noire la plus démesurée : le sabotage de la Guerre du Golfe

En terme de volume de pétrole déversé, les marées noires de la Guerre du Golfe battent tous les records. Entre janvier et novembre 1991, plus 18 millions de tonnes de pétrole qui sont rejetées dans le Golfe Persique suite à de multiples opérations de sabotage. Elles étaient menées par l’armée irakienne sur des terminaux pétroliers, des puits de pétrole et des bateaux appartenant aux Émirats Arabes Unis.

La Guerre du Golfe est l’un des conflits armés dont l’impact environnemental a été le plus dramatique. En incendiant de multiples puits de pétrole, l’armée irakienne provoque un hiver nucléaire. Le ciel du Koweït est obstrué par d’épaisses fumées noires, et la température de l’air chute de presque 15 degrés. Cela entraîne la mort de nombreux animaux, en particulier des oiseaux et des poissons.

« Avions de la coalition survolant des puits de pétrole incendiés par les troupes irakiennes lors de leur retraite après l’opération Tempête du DésertRed Adair participa à leur extinction après le conflit. » Image via Wikipedia

La marée noire la plus ancienne : le drame de Lakeview

En mars 1910, un gigantesque geyser de pétrole surgit des profondeurs d’un gisement de Californie. Au total, plus de 1 200 000 tonnes de pétrole jaillissent lors de l’éruption. Cette dernière se poursuit pendant 544 jours. Une rivière de pétrole se forme sur toute la surface du champ pétrolifère.

La présence massive d’hydrocarbures pétroliers dans le sol est dangereuse pour l’homme et son environnement. Elle pollue les nappes phréatiques, puis les cultures environnantes. Malheureusement, à l’époque de l’accident de Lakeview, les connaissances en matière d’écologie étaient très réduites. Aucune mesure n’a donc été prise pour décontaminer les sols de la zone.

Rivière de brut contenue par les digues, image via Wikipedia

La marée noire la plus inattendue : l’explosion de Deepwater Horizon

En avril 2010, l’explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon provoque une marée noire sans précédent dans le golfe du Mexique. Avec plus de 678 000 tonnes de pétrole rejetées dans la mer, c’est l’une des plus grandes catastrophes écologiques de l’histoire de l’humanité.

Plus de 400 espèces animales (dont des hérons, des baleines, des lamantins et des dauphins) sont affectées par la catastrophe. Aux États-Unis, une partie des côtes de la Louisiane est ravagée.

Ed W.