Océans / Image libre de droits

Environnement 12 mars 2019

Quelles sont les vraies raisons de la montée des eaux?

La première des raisons qui fait monter le niveau des mers et des océans est le réchauffement climatique. Si tout le monde est d’accord avec cette affirmation, il n’en reste pas moins qu’elle est loin d’être la seule raison à ce phénomène.

Nous pouvons également mettre en avant pour l’expliquer la dilatation thermique.

Explications.

Réchauffement climatique, mais pas que…

D’ici l’année 2100, en raison du réchauffement climatique, les mers et les océans pourraient monter de 1 à 3 mètres. Il est logique de penser que puisque les températures sont plus élevées, la fonte des glaces va augmenter le niveau d’eau.

Mais la fonte des glaces n’est pas seule dans le processus de la montée des eaux. Il faut également prendre en compte le facteur de la dilatation thermique. Sous effet de la chaleur, les molécules s’agitent, s’éloignent les unes des autres et prennent ainsi plus d’espace. Rien qu’avec ce phénomène, la couche océanique a augmenté de 15,6 cm au XXème siècle, et la Terre a gagné 0,6°C.

Si l’Antarctique et le Groenland fondent, le niveau montera de 70 mètres ! Ainsi, si l’on veut limiter cette augmentation, il faut mettre en place les accords de Paris qui sont de ne pas laisser la planète prendre plus de 2°C d’ici la fin du XXIème siècle.

L’effet de serre

 

Effet de serre : impact sur les océans / via ocean-climate.org

 

Avec un ralentissement suffisant des émissions de gaz à effet de serre, on limiterait l’élévation à 0,55 mètre à la fin du siècle, sinon, il pourrait monter jusqu’à 0,82 mètre. Une étude menée l’an passé et publiée dans la revue « Nature Communications » indique que si l’on peut produire zéro émission nette jusqu’en 2300, le niveau montera malgré tout entre 0,7 et 1,2 mètre.

Il s’agit donc, au-delà de maintenir l’augmentation de la température sous les 2 degrés, de cesser également toute émission de gaz à effet de serre !

Comment faire ?

Quelle est donc la solution ?

C’est le moment où l’on va réussir à obtenir la neutralité carbone sur l’ensemble de la planète qui sera déterminant. La réduction de ces émissions dans les vingt années qui viennent est cruciale. Les auteurs de cette étude sont formels : plus on retardera la réduction de l’ensemble des gaz à effet de serre (et pas seulement le gaz carbonique), plus les prévisions de montée des eaux à long terme seront importantes.

Dans le meilleur des scénarios, le niveau restera au-dessous du mètre en 2300, mais seulement si l’on agit au plus vite.

Pour visualiser les effets de la montée des eaux, le développeur Alex Tingle a créé une carte interactive. La pointe du Cap Ferret a par exemple déjà reculée de plusieurs mètres, on en parlait il y a quelques semaines dans cet article.

Ed.W