Le Titanic va être mieux protégé des touristes et des explorateurs, image via Pixabay

À la une 24 janvier 2020

Protection renforcée pour l’épave du « Titanic »

Le Titanic, ou plus précisément l’épave du paquebot ayant coulé en 1912 se trouve au fond de l’océan Atlantique, dans les eaux internationales.

L’épave du Titanic, image via Wikipédia

L’épave en dérive

Il était jusqu’alors protégé uniquement par la Convention de l’Unesco sur la protection du patrimoine culturel subaquatique. Mais cela ne suffisait plus car depuis la découverte de son épave en 1985, le Titanic a subi les allées et venues de plus en plus nombreuses des chercheurs d’or, ainsi que de touristes…

En effet, en 2012, l’Organisation maritime internationale a été inquiétée par des scientifiques qui relevaient d’importants dégâts, dommages récents infligés par les sous-marins. Une alerte avait également été donnée sur « les quantités inquiétantes de déchets et débris jetés par des bateaux en surface ou abandonnés près de l’épave ».

Image via Unsplash

Une protection renforcée

Dorénavant, la célèbre épave sera mieux protégée des touristes et explorateurs grâce à un traité signé entre les États-Unis et le Royaume-Uni qui est entré en vigueur de mardi 21 janvier 2020.

Cet accord permet aux deux nations « d’accorder ou de refuser ou d’en extraire des objets », ce qui permettra au Titanic de ne plus subir de dégradations à l’avenir.

Aurore Mailhes