Phytoplancton, image via Pixabay

Faune & Flore 28 mars 2020

Phytoplancton en danger : pourquoi est-il si important ?

Le phytoplancton est un maillon essentiel de la chaîne alimentaire marine.

Le phytoplancton est un maillon essentiel de la chaîne alimentaire marine. Il joue un rôle déterminant dans l’équilibre de la biodiversité sous-marine mais également dans l’écosystème général. Pourtant, la communauté scientifique se désole d’une découverte peu réjouissante.

Le nombre de phytoplanctons diminue grandement au fil du temps. La cause ? Le réchauffement climatique.

Porteurs d’une mission essentielle

Image via Pixabay

Les phytoplanctons désertent peu à peu les eaux océaniques que compte la surface de la Terre et c’est une bien triste nouvelle. Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, il est nécessaire de comprendre ce qu’est vraiment le phytoplancton et le rôle qu’il joue au quotidien.

On appelle phytoplancton un organisme végétal marin de type unicellulaire voguant au fil de l’eau. Il vit dans les océans de la planète. Des plantes aux bactéries, les phytoplanctons se retrouvent sous différentes formes et grandeurs. Ils restent microscopiques et bien souvent invisibles à l’oeil nu.

Le phytoplancton est capable d’absorber de grandes quantités de dioxyde de carbone (CO2), produit par l’activité humaine et rejeté dans l’atmosphère. En outre, en absorbant le CO2, le phytoplancton est alors en mesure de produire de l’oxygène en retour, grâce au système de photosynthèse. Il joue un rôle essentiel dans ce que l’on nomme le « cycle du carbone ». Il capte pas moins de 100 millions de tonnes de CO2 chaque jour pour produire près de la moitié de l’oxygène sur Terre. Par ailleurs, le phytoplancton constitue la base de la chaîne alimentaire dans les milieux océaniques.

Le phytoplancton, © Nat Geo France

Un véritable désastre en matière d’écologie

Malheureusement, les scientifiques en charge des recherches sur le sujet ont pu constater une baisse de productivité des phytoplanctons en matière de production d’oxygène. La « pompe biologique » de l’écosystème terrestre et marin s’épuise au fil du temps. De plus, sa population diminue peu à peu. C’est particulièrement le cas au niveau de l’océan Atlantique et du côté des pôles extrêmes, c’est-à-dire dans les eaux de l’Arctique et de l’Antarctique.

Le phytoplancton, © Yann Arthus-Bertrand

Le phénomène du réchauffement climatique fait monter la température de l’eau. Cela déséquilibre l’écosystème marin, dont le phytoplancton. Ce dernier fournit une bonne quantité d’oxygène aux espèces sous-marines. La disparition de la biomasse unicellulaire pourrait entraîner l’extinction de certaines espèces aussi bien végétales qu’animales.

Il semblerait que le phytoplancton réduirait sa population globale d’environ 1 % chaque année. En effet, les différences de température entre les fonds marins (plus froids) et la surface de l’eau (plus chaude) sont trop grandes. Cela induit une remontée des nutriments provenant des fonds plus difficile et en moins grande quantité vers la surface, où se trouvent les phytoplanctons en quête constante de lumière.

Ed W.