Les chalutiers bretons seront tous équipés de pingers pour diminuer les prises accidentelles de cétacés / Photo Pixabay CC0

Pêche 30 novembre 2018

Pêcheurs et scientifiques unis pour créer les répulsifs acoustiques de dauphins

Cet hiver, tous les bateaux de pêche au chalut seront équipés de "pingers", outils de répulsion de cétacés

Cet hiver tous les chalutiers breton seront équipés d’un répulsif acoustique de dauphins. En effet, depuis 2004, l’Ifremer, l’institut Pélagis et l’organisation Les Pêcheurs de Bretagne étudient l’efficacité de ce dispositif.


Diminution des captures accidentelles

Le  pinger est un système, positionné sur l’engin de pêche, qui émet des signaux acoustiques pour éloigner les cétacés des engins de pêche afin de réduire les captures accidentelles. Le signal émis est inaudible par les poissons. Il peut ressembler à  une grosse capsule.

Même s’il reste perfectible, il passe en phase de test avancé en cette saison hivernale 2019. L’hiver dernier, de février à avril 2018, six  chalutiers pélagiques (trois paires) l’ont testé. Ensuite, les chercheurs ont observé et analysé les résultats des sorties en mer. Au total, ils ont détaillé 218 opérations de pêche durant lesquelles les traits (action de pêche au chalut) avec et sans pingers ont été alternés.

Il en résulte une diminution de 65% des captures accidentelles.

Améliorer la performance

Devant l’efficacité des pingers, l’organisation Les Pêcheurs de Bretagne a décidé d’en équiper la totalité de sa flotte. Ainsi, les chiffres collectés seront plus parlants.

Cependant, les scientifiques et les pêcheurs souhaitent améliorer ces répulsifs acoustiques. En effet, ils veulent s’assurer qu’ils ne nuisent pas aux dauphins. Un nouveau projet de recherche sera mis en place, financé par l’Europe, via le Feamp. Il permettra également de déterminer comment déployer la technologie à d’autres activités comme la pêche au filet. Ces travaux se dérouleront de 2019 à 2021 sur trois saisons hivernales successives.