Pailles / Image libre de droits

Environnement 8 mars 2019

Organisation de rencontres autour du thème du micro-plastique

Les 26 et 28 février 2019, l'ambassade du Canada en France a organisé deux événements à Paris en lien avec la thématique des micro-plastiques. Explication de la problématique et retour sur ces rencontres.

Qu’est-ce que le micro-plastique ?

Le micro-plastique se définit comme des particules de cette matière, d’une taille inférieure à 5 mm. La présence de ces micro-billes de plastique dans nos océans s’explique par la dégradation de produits de ce composant, issus des objets d’utilisation quotidienne, ou encore de résidus industriels.
Bien que les micro-plastiques puissent être invisibles à l’œil nu, leur présence dans les mers et océans n’est pas moins problématique.

En effet, ces résidus peuvent s’agglutiner jusqu’à former ce qui a été nommé le 8e continent : un espace du Pacifique grand comme six fois la France uniquement composé de plastique. Ces micro-billes, très délicates à extraire des océans de part leur petite taille, viennent se loger dans les estomacs et branchies de l’ensemble des animaux marins, qu’il s’agisse des oiseaux ou des poissons, venant obstruer les organes vitaux et provocants une mort assurément lente et douloureuse. L’élimination de ces micro-plastiques des espaces maritimes constitue ainsi une priorité écologique absolue.

 

Micro-Plastiques / via futura-sciences.com

 

 

Détails des événements

C’est ainsi que l’ambassade du Canada a organisé à Paris une série de rencontres autour de cette importante problématique.

Une conférence publique a été organisée à Paris le 26 février 2019 à la Maison des Océans. Trois experts Canadiens se sont ainsi succédé afin de présenter les résultats de leurs travaux sur les micro-plastiques et leurs impacts sur la biodiversité, à savoir la Doctoresse Jennifer Provencher, directrice de l’Unité de la Santé de la Faune au sein du Ministère canadien de l’Environnement et du Changement climatique, le Docteur Peter Ross, chercheur en zoologie, en biologie marine et en écologie de l’université de Victoria et Vice-président d’Ocean Wise, ainsi que la chercheure et directrice d’étude Jessica Melvin, autrice de « Déchets dans la Baie de Plaisance » au sein du Memorial University of Newfoundland. Cette conférence publique a permis de sensibiliser les citoyens aux problématiques majeures des micro-plastiques, avec la présence de l’ambassadrice du Canada en France et à Monaco, Madame Isabelle Hudon elle-même.

Par la suite, un séminaire d’experts a été organisé le 28 février 2019 au Musée Océanographique de Monaco, regroupant les mêmes chercheurs canadiens que lors de la conférence publique. Ce séminaire s’adressant particulièrement aux chercheurs de la métropole et avait pour but de conjuguer les résultats de divers travaux de recherche afin de compléter les connaissances internationales au sujet des micro-plastiques, et d’ainsi établir des rapports globaux et listes de propositions à destination des dirigeants internationaux.

Ed.W