Le calme s'installe

Découverte & Recherche 28 octobre 2020

Mauvaise nouvelle : les océans sont aujourd’hui plus calmes

Au fil des décennies, les océans sont devenus moins agités. Et c'est une mauvaise nouvelle.

Les conséquences de la stabilisation des océans

Les océans jouent un rôle capital dans l’oxygénation de l’atmosphère. S’il y a stratification, il y a stabilité, ce qui signifie qu’il n’y a plus de mélange de couches. Comme les eaux qui se réchauffent en surface ne descendent pas, la surface de l’océan se réchauffe encore plus rapidement. Ce qui peut conduire à des ouragans plus puissants.

L’augmentation de dioxyde de carbone dans l’atmosphère va rendre les océans plus acides : le Ph de l’eau diminue progressivement et va avoir un impact négatif sur la faune marine. Certaines espèces marines n’ont pas le temps de s’adapter, ce qui peut leur être fatal. L’acidification des océans va menacer d’extinction certains milieux et espèces de faune et de flore.
Comme les émissions de C02 augmentent, les poissons en perdent leurs facultés olfactives. Le flair est indispensable à la survie des poissons, car ils s’en servent pour trouver de la nourriture et aussi pour détecter la présence de prédateurs. Il a été observé que dans l’eau acide, les poissons se meuvent moins et restent paralysés devant un danger, ne changent pas leur comportement en présence de l’odeur d’un prédateur. Le relâchement de leur vigilance diminue leurs chances de survie.

L’extinction de faunes et de flores marines entraineraient un bouleversement de la chaîne alimentaire. La productivité du phytoplancton qui est essentielle à la vie est actuellement en déclin, alors que c’est le premier maillon de la chaîne alimentaire marine.

Ed.W