Découvrez l'overboat // Photo © Neocean

Économie 5 septembre 2019

L’Overboat, qu’est-ce que c’est ?

L’Overboat est un nouveau bateau, pourvu des nouvelles technologies le rendant propre et silencieux.

Présenté au dernier salon international du nautisme en décembre 2018, il est considéré comme une révolution du scooter des mers.

À quoi va servir ce nouvel engin écologique ? Comment fonctionne-t-il, quelles seraient ses missions ?

L’Overboat : une innovation écologique et technologique ?

Scooter des mers revu et corrigé par un concepteur occitan, l’Overboat est un engin homologué comme bateau, pouvant parcourir les mers à 27 km/heure. Électrique, silencieux, écologique (une réduction de 60% du besoin en énergie), et muni de foils automatisés, il permet littéralement de voler sur l’eau ! Ces derniers sont là afin de réguler le bateau sans devoir bouger le centre de gravité.

Il a fallu quatre années de recherche pour créer ce prototype. Vincent Dufour, son créateur (un ancien océanographe proche de la nature et des fonds marins), insiste sur ce point : l’Overboat ne rejette aucune pollution. Le premier bateau a coûté la modique somme de 1 million d’euros, et c’est le savoir-faire occitan qui a été mis à l’honneur, pour la conception des foils.

L’IUT de Nîmes a conçu le moteur. Quant à la coque, elle a été fabriquée sur le chantier SwissCat dans l’Hérault.

À quoi peut servir l’Overboat ?

Puisqu’il est silencieux et non polluant, l’Overboat peut aisément devenir LA solution pour évoluer sur les parcs et les réserves interdits aux bateaux à moteur et autres jets-ski. Les premières « cibles » potentielles de l’engin révolutionnaire sont bien entendu les sociétés de location dans le tourisme, ainsi que les resorts ou les yachts.

Les plaisanciers voulant vivre les sensations de la glisse même sans vent, ou les écotouristes voulant naviguer en zones protégées seront bien entendu eux aussi des clients de l’Overboat.

Mais le but premier de Vincent Dufour est que son bateau puisse permettre l’observation de la faune marine sans la bouleverser. Il pense déjà à y fixer une caméra, et lire les images avec un écran situé sur le tableau de bord de l’engin.

Seul son prix peut pour le moment paraître « rébarbatif » puisqu’annoncé à environ 30 000 euros. Il est expliqué par le fait que l’Overboat n’utilise pas de carburant et n’entraîne aucun frais d’exploitation. De plus, son prix risque de baisser avec les premières ventes.

Ed.W