Les petits évoluent en duo avec leur mère dans la zone de reproduction / Photo NOAA

Faune & Flore 27 janvier 2018

L’inquiétante absence de naissance chez les baleines noires

Les scientifiques alertent sur la diminution de la population de baleines noire. L’ONG WWF Canada affirme que ses émissaires n’ont pas détecté de traces de petits, « veaux », aux côtés de leurs mères cet hiver dans l’Atlantique Nord. Or c’est la période (janvier-février) et l’endroit (au large de la Floride et de la Géorgie) où les mères devraient mettre bas. Selon l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA), la population des baleines noires ou « franches » compte 450 individus alors qu’il y en a eu jusqu’à 10.000.

Habituellement, les petits évoluent en duo avec leur mère dans la zone de reproduction. Les chercheurs n’en ont pas observé. Ils attribuent cette pénurie au manque de nourriture et au danger que représentent les engins de pêche pour les cétacés. Ces deux risques pour l’espèce pousseraient les mères à éviter de tomber enceintes.

« Plus de 70 % des baleines noires de l’Atlantique Nord portent des cicatrices infligées par leur empètrement dans du matériel de pêche » indique WWF.

A la fin du XIXe siècle, la baleine était surexploitée. Aujourd’hui, la menace reste les filets de pêche et les collisions avec les navires. Le Canada a décidé de les protéger.

Les mères mettent bas tous les 7 ans, alors qu’elles le faisaient tous les 3 ans auparavant. Les chercheurs craignent une extinction de l’espèce.