En plein cœur de Kinshasa: une rivière de plastique / Photo via rtbf.be

Environnement 17 juillet 2019

Les rivières de plastique de Kinshasa

Des milliers de tonnes de plastique recouvrent les rivières ...

Il s’agit de l’une des images les plus démonstratives de l’ampleur de la catastrophe écologique mondiale : au Congo, des rivières entières sont submergées de plastique, au point où il est devenu impossible d’y apercevoir l’eau.

Que se passe-t-il à Kinshasa ?

Au cœur de la capitale du Congo, les rivières, poissons et flores aquatiques ont été remplacées par des milliers de tonnes de plastique, dérivant au fil des courants de ces affluents de l’Atlantique. Une image saisissante et résolument inquiétante : l’odeur y est devenue insupportable et les autorités sur place peinent à mettre un terme à la situation.

 

 

Un habitant de la commune a expliqué aux journalistes de Média Congo Press que tout a commencé au début des années 2000. Les détritus proviendraient principalement des ménages de la ville, ou la gestion des déchets y est quasiment inexistante : les habitants profiteraient ainsi des intempéries pour déverses leurs poubelles directement dans la rivière. La situation est telle que les déchets forment un véritable tapis d’ordures mouvant, si dense qu’il est possible d’y marcher.

 

En plein cœur de Kinshasa: une rivière de plastique / Photo par RTBF.be

 

Le parcours des ordures, de la rivière aux océans

Cette situation constitue un véritable cauchemar sanitaire et écologique : il n’y a aujourd’hui plus aucune trace de vie animale aux bords du fleuve congolais, et l’accumulation des ordures provoque une prolifération des bactéries, autant dévastatrices pour la santé humaine que celle des cours d’eau. Bien malheureusement, ces rivières de plastique termineront leur voyage au sein de l’océan Atlantique, contribuant à l’asphyxie de l’ensemble de la biodiversité marine.

Il faut savoir que chaque bouteille plastique mettra près de 400 ans à se désagréger complètement, avant de devenir ce que l’on appelle plus communément des micro-plastiques. Ces derniers détruisent l’ensemble de l’équilibre marin, asphyxiant les poissons, permettant le transport de bon nombre de bactéries, et contribuant au blanchiment des coraux, on vous en parlait il y a quelques temps.

 

 

Ed.W