fbpx
Image libre de droits

Dossier 20 avril 2019

L’eau du robinet impropre pour 6 communes de France ?

Le 4 avril dernier, les habitants de six communes françaises des Landes ont été alertés par la préfecture de ne pas boire l’eau du robinet.

En effet, l’Agence régionale de santé (ARS) a évalué un risque bactériologique dans l’eau courante de ce réseau.

Un risque soulevé pour 6 communes des Landes

Ce sont à Brocas, Bélis, Cère, Le Sen, Maillères et Canenx-et-Réaut que les habitants ont été alertés par les services préfectoraux du département des Landes sur les réseaux sociaux d’un possible risque d’infection bactériologique. C’est donc le Syndicat départemental d’électricité et d’eau de ces communes, le SYDEC, qui s’est chargé, avec la préfecture, de la communication auprès des habitants, ainsi que de l’analyse des eaux. Les maires ont aussi envoyé 1100 textos auprès des habitants, et organisé le ravitaillement avec un camion-citerne chargé en eau potable.

Des risques pour la santé

On connaît les risques que pose une eau non potable pour la santé (choléra, dysenterie, hépatite A, typhoïde, poliomyélite). La diarrhée tue encore près d’un million de personnes dans le monde, selon l’OMS. Aussi les pouvoirs publics ne prennent-ils pas de risques en France, bien que les risques craints ne soient que des problèmes digestifs, et doublent les doses de chlore pour tuer toute bactérie.
C’est ce qui a été fait ici, le taux de chlore passant de 0,2mg/l à 1,2mg/l. Cette mesure a permis de lever l’alerte dès le lendemain.
Cependant, des entreprises développent des solutions plus environnementales que le chlore pour se débarrasser des bactéries, grâce notamment, et étonnamment, à des microbes.

Ed.W