Planisphère illustrant le Traité de Tordesillas // Photo via wikicommons

Insolite 18 mars 2020

Le saviez-vous ? Le Traité de Tordesillas

Signé en 1494 entre l’Espagne et le Portugal, il porte sur le partage des terres du Nouveau Monde.

Mais le saviez-vous ? 

1. Un traité entre les rois catholiques d’Espagne et le roi Jean II du Portugal

A cette époque, l’Espagne est dirigée par Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon. Tandis que le Portugal, c’est le Roi Jean II, 13ème roi du Portugal et des Algarves, qui est à la tête du pays depuis 1481. Ces deux puissances navales ont soif de pouvoir, de conquête et surtout souhaitent assoir leur hégémonie dans le monde.

2. Bulle Inter caetera 

La bulle Inter caetera du pape Alexandre VI stipule que les terres se trouvant à l’ouest du méridien passant à cent lieues des îles du Cap-Vert reviennent aux Espagnols et celles de trouvant à l’est reviennent aux Portugais. 

Le roi Jean II de Portugal, s’estimant lésé par cette décision, qu’il estime favoriser les souverains d’Espagne, demande que la limite soit repoussée. Finalement, le traité de Tordesillas lui accorde que les terres se trouvant à 370 lieues des îles du Cap-Vert soient sous contrôle portugais.

3. Les conséquences

En vertu du traité de Tordesillas, les îles Madère, les Açores, Porto Santo et le Cap-Vert reviennent au Portugal. En 1500, lors de la découverte du Brésil par le navigateur portugais Pedro Alvarez Cabral, la partie occidentale, conformément au traité, revient aux portugais. La partie se trouvant à l’ouest du fameux méridien devrait être aux espagnols. Cependant, au bout du XVIème siècle, il était impossible de savoir précisément jusqu’où allaient les terres du continent sud-américain. En effet, les mesures étaient très peu fiables. Par conséquent, l’Espagne n’a pas pu empêcher la profession de la colonisation portugaise du Brésil. Et ce, bien au-delà de la limite fixée par le traité. 

4. Un traité caduc

La suprématie navale de l’Espagne et le Portugal est rapidement remise en cause par la montée en puissance des pays du nord (France, Angleterre et Pays-Bas), ainsi le traité de Tordesillas, ne résistera pas longtemps. 

François Ier obtint de pape Clément VII un assouplissement de la bulle. Le traité ne concernera que « les terres connues et non les terres ultérieurement découvertes par les autres Couronnes ». C’est à la suite de cette annonce que François Ier financera es expéditions de Jacques Cartier. 

5. Le Planisphère de Domingos 

Il s’agit de l’une des premières représentations complètes du monde. Il a été réalisé sur parchemin par le cartographe portugais Domingos Teixeira en 1573. 

Au centre de la carte figure la ligne imaginaire du traité de Tordesillas, qui fixe la limite entre les possessions coloniales. 

Lucie Dauchez