Jacques Saadé a été l'un des premiers à parier sur le développement du conteneur / Photo Meigneux

Économie 27 juin 2018

Le fondateur de la CMA CGM est décédé

Jacques Saadé est décédé à l'âge de 81 ans. Il avait fondé la CMA CGM avec un navire et quatre employés

Jacques Saadé, fondateur, en 1978, de CMA CGM, numéro 3 mondial du transport maritime, est décédé dimanche à Marseille, à l’âge de 81 ans. Le groupe dessert aujourd’hui plus de 420 ports partout dans le monde.

Né à Beyrouth en 1937, sa famille, de tradition chrétienne orthodoxe, fuit le Liban et la guerre civile. A Marseille, après un diplôme de la London School of Economics en 1957, il fonde la Compagnie Maritime d’Affrètement (CMA) avec un seul navire et quatre employés.

Le pari du conteneur

Visionnaire, il comprend que l’avenir du transport maritime international passe par les conteneurs.

Le conteneur s’est développe dans les années 1960 aux États-Unis et s’impose dans le monde dans les années 70. Le phénomène de la conteneurisation participe à l’augmentation du trafic maritime mondial puisqu’elle rend plus facile le transport des marchandises de tous types en permettant des transports de petite quantité à moindre coût.  La chaîne logistique est simplifiée, le produit ne quittant pas le conteneur entre l’industriel et le client final. Il faut alors construire les bateaux spécialisés, les porte-conteneurs, et adapter les terminaux portuaires.

La CMA devient CMA CGM

Il ouvre son premier bureau à Shangai et la Chine devient le marché le plus important du groupe, lequel se place comme l’armateur français le plus important. La stratégie du groupe est aussi tournée vers les acquisitions. Il rachète la CGM en 1996, Delmas en 2005. CMA CGM devient à partir de 2006 le numéro trois mondial du secteur du transport maritime.

En 2016, le groupe dégage 701 millions de dollars de bénéfice net. L’entrepreneur franco-libanais avait quitté la présidence du conseil d’administration du groupe fin 2017. Son fils Rodolphe a pris sa suite en 2017.